Prenez de la bouteille en investissant dans le vin !

Publié le

Investir autrement : les investisseurs ont besoin de diversifier leurs avoirs pour lisser les risques de leur portefeuille. Placer son argent dans les domaines plus atypiques comme le vin rentre notamment dans cette logique. Quand placement s’accorde au plaisir du vin, détails...
Prenez de la bouteille en investissant dans le vin !
©stock.adobe.com

En période de crise, certains investisseurs s’orientent vers des placements alternatifs pour fuir la monotonie des marchés financiers. Placement forestier, placement dans le cheptel mais aussi placements plaisirs dans l’art ou le vin, "diversifier son capital" est plus que jamais possible.

Investir autrement : investir dans le vin

Longtemps réservé aux professionnels, la "finance vinifera" est depuis quelque temps à la portée de tous les investisseurs souhaitant sortir des sentiers battus de la finance. Déjà évoqué par le guide indépendant de l’épargne dans le cadre d’un article sur l’établissement "RS Corp", investir dans le vin est aussi possible en ouvrant un compte sur le site Patriwine.fr.

En ligne depuis avril 2010, la plateforme propose de gérer directement une cave personnelle valorisée en temps réel. Les flacons achetés sont par la suite stockés dans un chai climatisé et sécurisé, Patriwine assure d’ailleurs la valeur des vins à 100%.

Amateurs ou professionnels peuvent ainsi choisir le vin comme produit de placement, diversifier leurs avoirs et s’offrir les plus Grands Crus du Bordelais.

Certes, l’achat de bouteilles de vins demande un minimum de connaissance, néanmoins Patriwine.fr sélectionne pour ses clients les Grands Crus Classés qui présentent les meilleurs potentiels de progression sur 36 mois.

Investir autrement : rendement de l’offre Patriwine

Patriwine propose des packages ou "Patricave" selon les budgets, composés de 36 à 96 bouteilles aux noms évocateurs de Lynch Bages, Leoville Poyferre mais aussi des 1er Crus Classés comme Latour ou Lafite-Rothschild.

Rendements 2011 sur l’ensemble des caves proposées :
  • La Patricave 10 fixé à 10.000€ à progressé de 2.220€, soit + 22,20%
  • La Patricave 25 fixé à 25.000€ à progressé 9.565€, soit + 18,26%
  • La Patricave 50 fixé à 50.000€ à 5.315€, soit +10, 63 %

Par la suite deux intérêts en découlent, soit vendre le vin pour réaliser une plus-value, soit le retirer du circuit pour le déguster. Comme sur un portefeuille d’actions investi sur le CAC 40, -16.95% en 2011, la cave personnelle est côtée sur le "Liv-ex Fine Wine 500", indice représentant l’évolution des prix des grands vins français mais aussi du "nouveau monde", qui affiche une hausse de 4.5% sur le même période.

Par exemple, une bouteille de Lafite Rothschild millésime 2005 achetée 300€ en primeur se négocie aujourd’hui plus de 1.700€. En effet, les Grandes maisons du vin ne produisent pas à foison, de fait la notion de rareté s’installe rapidement sur le marché.

Investir autrement : l’investissement vin, à consommer avec modération

L’investissement dans le vin est donc un outil de diversification du patrimoine qui n’est pas à strictement évincer d’une stratégie de placement. Nous rappelons seulement que tout placement (à part les produits à taux garanti) présente un risque de perte.

Et pour cause, au plus fort de la crise de 2008, les millésimes de la même année ont chuté, l’existence d’une corrélation avec le marché financier est donc bien existante.

Ainsi, si boire du vin passe par une consommation modérée, il semble qu’investir dans ce domaine soit de même nature !

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Prenez de la bouteille en (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également