La blitz économie selon Sarkozy

Mieux vaut tard que jamais ! Mr Sarkozy semble être un adepte de la Blitz Wirtschaft, la réplique du modèle économique allemand mais en seulement 3 mois, le hic, c’est que nous partons avec 3 années de retard !
La blitz économie selon Sarkozy
©stock.adobe.com

Publié le

Quand la note baisse, copier sur le bon élève d’à côté est tentant !

La France a perdu sa meilleure note, le triple A est tombée. Sans conséquence, l’économie française semble être à court de ressorts. Notre voisin allemand va quant à lui de mieux en mieux. Les fruits de l’adaptation de son modèle économique entamé en 2008 porte déjà ses fruits.

Plongé dans notre modèle économique et social à la française, le modèle par excellence, que le monde nous envie, nous disait-on avant la crise financière, le budget de la France n’est pas incontrôlable mais part tout de même à la dérive.

Alors dans ces conditions, nous sommes tentés de copier les allemands, qui font aujourd’hui figure d’exemple à suivre pour l’ensemble des pays industrialisés.

Avec un taux de chômage bas, un solde commercial largement excédentaire et surtout une validation de la politique budgétaire et économique du pays par les agences de notations qui lui accordent toujours le fameux "AAA", l’Allemagne est clairement le modèle que tout le monde veut imiter aujourd’hui.

Les politiques français en panne d’inspiration ?

C’est donc ce que Nicolas Sarkozy s’apprête à faire comme le montrent les mesures qu’il a préconisé dans son intervention télévisée du 29 janvier 2012.

Avec un relèvement de la TVA d’1,6 point, accompagné d’une réduction des cotisations patronales, le Président de la République, même s’il s’en défend, ne fait rien d’autre que de mettre en place la fameuse TVA Sociale du modèle allemand.

Le but est de relancer la croissance en diminuant le coût du travail grâce à la baisse des cotisations patronales. Il sera donc moins cher d’engager et de payer un employé.

Cependant, pour que cette mesure réussisse il faut que le gouvernement réclame des garanties de la part des entreprises en terme d’emploi, car dans le cas contraire la hausse de TVA pourrait avoir des effets négatifs sur la consommation sans compensation sur le chômage, une variable bien intégrée en Allemagne.

La compétitivité est donc le mot d’ordre de cette politique, et le Président espère relancer la machine industrielle en couplant cette mesure avec des fonds pour une nouvelle banque industrielle. Les industries d’exportations devraient être les premières à en bénéficier afin de rééquilibrer le solde commercial français.

Mais le futur candidat de l’UMP n’est pas le seul à vouloir imiter les allemands. En effet, François Hollande dans son programme présidentiel propose la mise en place d’une nouvelle tranche d’imposition à 45 % pour les plus hauts revenus, exactement comme en Allemagne.

Alors nos politiques ont-ils un manque d’inspiration ou est-ce que le modèle allemand est véritablement meilleur ?

La vraie question c’est de savoir si ce modèle pourrait s’adapter à la réalité économique de la France qui est bien différente de celle de l’Allemagne.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La blitz économie selon (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également