Immobilier : comment modérer les prix ?

En France, se loger coûte trop cher et pénalise le pouvoir d’achat. Le marché reste bloqué, il devient urgent de trouver des solutions pour modérer les prix de l’immobilier...
Immobilier : comment modérer les prix ?
©stock.adobe.com

Publié le

Immobilier : les coûts du logement plombent le pouvoir d’achat des Français

Le marché immobilier français est déconnecté de la réalité. Les loyers comme les prix de vente des biens sont très largement surévalués et occupent une part trop importante du budget des Français.

Selon une étude du magazine "The Economist", les prix en France devraient être 50% moins onéreux sur les loyers et 35% sur les biens proposés à la vente.

En Allemagne par exemple, les prix sont sous-évalués de 17% par rapport au revenus disponibles. L’étude évoque d’une part des [a[taux d’intérêt]a] bas, des chiffres du chômage faibles , mais également une maîtrise gouvernementale des prix de l’immobilier.

En France, la situation reste bloquée, la conjoncture est difficile, et face à des loyers et crédits trop lourds, le pouvoir d’achat des Français est en berne.

De 1996 à 2012, les prix de l’immobilier ont augmenté en moyenne de 6 % par an en France, soit nettement plus que les prix à la consommation (+1,7 %) et que le prix des loyers (+2,5 %). En Allemagne, au contraire, sur le même période les prix ont été remarquablement stables.

Marché immobilier : des solutions existent pour débloquer le secteur

Alors comment faire pour que les prix de l’immobilier français amorcent une baisse permettant de rééquilibrer le marché et de débloquer le pouvoir d’achat ?

Dans une note du conseil d’analyse économique, Alain Trannoy (directeur d’études à l’EHESS) et Etienne Wasmer (professeur au département d’économie de Sciences Po) exposent leur réflexion sur le sujet.

Voici les grandes orientations, il faudrait pour cela :

  • Améliorer la gestion de l’offre immobilière, notamment en facilitant la délivrance des permis de construire.
  • Réduire les coût de construction. En France ils ont augmenté de 48% depuis 2000.
  • Revoir la fiscalité de l’immobilier en réduisant voire même en supprimant progressivement les dispositifs de défiscalisation (duflot, Girardin, ptz+...) et les droits de mutation à titre onéreux.
  • Réformer la taxe foncière et la taxe sur les plus-values, afin de concentrer la ponction sur la détention et non la transaction.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : comment modérer : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également