Une première obligation verte (green bond) proposée aux épargnants via Anaxago (financement participatif)

Une première émission d’obligations vertes accessible aux particuliers © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Jusqu’à maintenant, les green bonds, ou obligations vertes, faisaient les gros titres des médias financiers, mais aucun particulier ne pouvait souscrire. Anaxago propose une émission obligataire verte accessible aux particuliers épargnants, dans le cadre d’un projet immobilier sur l’île de la Réunion. Un investissement vert qui n’en reste pas moins à risque de perte en capital, la couleur ne change pas le niveau du risque...

Publié le

A partir de 1.000€ d’investissement

Accessible à partir de 1.000€, le premier green bond immobilier français destiné aux investisseurs particuliers sera distribué par Anaxago. Le produit de l’émission obligataire sera alloué au financement du premier écoquartier de l’île de la Réunion réalisé par le promoteur Alsei.

La plateforme de financement Anaxago propose, en partenariat avec le développeur immobilier Alsei, la première obligation verte destinée aux investisseurs particuliers. D’ordinaire réservés aux institutionnels, les green bonds sont aujourd’hui accessibles aux investisseurs particuliers, avec la possibilité d’investir et de maîtriser réellement l’impact de leur investissement tout en visant une performance raisonnable

Qui dit rendement élevé, dit risques élevés...

Projet La Kanopée
Projet La Kanopée © Anaxago

D’un montant de 5M€, l’émission obligataire proposée par Anaxago fera l’objet d’un taux attractif de 8,5% brut pour les souscripteurs. Le produit de l’émission obligataire sera alloué au financement de la poursuite de la construction du premier écoquartier de l’île de la Réunion. Répondant aux exigences d’une qualité environnementale, urbaine et territoriale élevée, ce nouvel îlot d’envergure s’inscrit dans une logique de valorisation de la biodiversité et du bien-être de ses habitants. L’Ecoquartier « Cœur de Ville » a déjà été distingué à plusieurs reprises : lauréat du prix Développement Durable au Smart Island World Congress et lauréat national au Green Solutions Awards.

Le projet La Kanopée

Le projet La Kanopée s’inscrit dans une démarche globale d’écoquartier ambitieuse qui vise à doter la ville de La Possession (Île de la Réunion) d’un nouveau centre-ville, construit dans une perspective à long terme, durable et exemplaire, pour répondre aux besoins croissants d’une population qui grandira de 32 000 à 40 000 habitants d’ici 2025.
À ce titre, le futur éco-quartier de la Possession se compose de 12 îlots et témoigne d’une exemplarité reconnue à l’échelle nationale et internationale en alliant biodiversité, urbanisme et numérique. L’opération présentée est commercialisée à 63 % du chiffre d’affaires et consiste en la construction du futur îlot 7 qui comprendra :

  • un pôle commercial dénommé Kanopée (entièrement commercialisé),
  • 400 places de parking mutualisé réparties sur 2 niveaux de sous-sol,
  • un pôle de santé de 2 800 m²,
  • 51 logements en accession ou locatif intermédiaire,
  • un ensemble de bureaux de 3 400 m²,
  • 192 logements sociaux.
© Anaxago

L’actif se situe sur l’Île de la réunion dans la commune de la Possession, 1er éco-quartier des DOM TOM, à 8 min du Port (seule entrée de l’île) et à 25 min de St Denis — bassin économique de l’île.

Edouard Le Scanff, Directeur associé d’Anaxago commente : « Après avoir investi activement dans la réhabilitation environnementale depuis plusieurs années, nous avons décidé d’aller encore plus loin en proposant une offre de financement adaptée aux programmes exemplaires en matière environnementale et notamment la lutte contre le réchauffement climatique et la contribution à la transition vers une économie bas carbone ».

«  Le bâtiment est l’industrie responsable de plus de 40% des émissions de gaz à effet de serre et il est primordial, au-delà de la maîtrise de la consommation énergétique, d’agir en amont dès la sélection et le financement des projets pour limiter l’impact environnemental de la construction », souligne Joachim Dupont, fondateur d’Anaxago.

Le Groupe Alsei, un promoteur engagé de longue date

Le Groupe ALSEI est un acteur global du développement de la Ville et couvre l’ensemble des métiers de l’immobilier, depuis l’aménagement, la maîtrise d‘œuvre, l’ingénierie du bâtiment, la promotion, jusqu’à la gestion locative et l’asset management. En 2019, les 105 collaborateurs du Groupe ont réalisé un CA de près de 130 M€.

Le Groupe ALSEI comprend les sociétés ALSEI ENTREPRISE, DAVRIL PROMOTION, AIC (ALSEI INGENIERIE CONSTRUCTION) et le GROUPE OPALE ALSEI qui développe des opérations structurantes pour la création de la Ville de demain, à l’Ile de La Réunion.

Depuis de nombreuses années, le Groupe ALSEI s’est positionné dans l’anticipation des normes et des usages, par une recherche constante de la limitation de impacts environnementaux, sans déroger à la satisfaction client, en proposant les labels les plus exigeants afin de réaliser des immeubles économes en ressources et issus de l’immobilier durable : HQE, Minergie, BREEAM, RT 2020, BiodiverCity®, BBC...

Le financement participatif (immobilier, actions d'entreprise, etc.) est un placement à risques.
  • Risque de perte en capital : En cas de prêt, le capital peut ne pas être remboursé, en totalité ou en partie. En cas de prise de participation, les titres peuvent perdre la totalité de leurs valeurs.
  • Risque de blocage du capital : Vérifiez les conditions de sortie à tout moment de votre capital. Les projets imposent généralement des conditions de sortie bloquant le capital pendant une période minimale.
  • Risque de responsabilité financière : En cas de souscription en parts de SCI (et uniquement dans ce cas), l'investisseur devient en partie responsable des pertes financières du projet, pouvant largement excédé le capital initial investi.
  • Risque de portage de capital : De nombreux projets de financement participatif en actions (prise de participation) laisse penser aux investisseurs que leur capital porte sur une société donnée pour une activité donnée, alors qu'une structure financière adossée à cette société a été créée spécifiquement pour cette opération de financement participatif.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Une première obligation (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également