Euro Digital, la cryptomonnaie de la zone euro n’aura rien du bitcoin

Euro Digital, la devise numérique de la zone euro © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Ne parlez pas de bitcoin à la BCE ! Comme toutes les banques centrales, la BCE rejette vigoureusement le bitcoin mais reconnais néanmoins qu’elle doit proposer une monnaie entièrement numérique. Ce sera l’Euro Digital. La BCE avance sur ce sujet d’une monnaie entièrement numérique, compte bon nombre de banques centrales, en complément évidemment des pièces et billets, afin de n’effrayer évidemment personne.

Publié le

Des projets existants depuis longtemps...

Comme toutes les banques centrales, afin de ne pas se retrouver en dehors du système financier et d’accompagner les usages, la BCE entend bien garder la main mise sur la devise de la zone euro. Ainsi, afin de ne pas laisser de place aux cryptomonnaies, telles que bitcoin et autres libra, la BCE a dans ses plans de lancer l’Euro Digital, une CBDC, dans les textes européens, pour Central Bank Digital Currency.

Euro Digital

"L’euro appartient aux Européens et notre mission est d’en être le gardien", a déclaré la présidente de la BCE, Christine Lagarde. "Les Européens se tournent de plus en plus vers le numérique dans la manière dont ils dépensent, économisent et investissent. Notre rôle est de garantir la confiance dans l’argent. Cela signifie faire en sorte que l’euro soit adapté à l’ère numérique. Nous devons être prêts à publier un euro, en cas de besoin  », a-t-elle ajouté. Selon la banque centrale, environ 79% de tous les paiements de la zone euro aux points de vente sont toujours des transactions en espèces, représentant plus de la moitié de la valeur totale de tous les paiements. La BCE entend décider si elle doit procéder à la création de l’euro numérique d’ici la mi-2021, mais ce ne sera pas pour autant la date à laquelle vous pourrez utiliser l’Euro Digital.

Quand pourrons-nous utiliser l’Euro Digital ?

Ne soyez pas trop pressé. L’Euro Digital sera créé mi-2021, mais sera en test, pendant une durée de 6 mois minimum. Par la suite la BCE décidera de lancer ou non l’Euro Digital en grandeur nature. Mais compte-tenu de l’importance d’un tel projet, et de ses conséquences de maîtrise des fraudes financières, des contrôles et de la lutte anti-blanchiment, rien n’est à espérer pour les particuliers avant 2023.

Eviter les écueils du bitcoin

Le nombre de bitcoin est connu d’avance, par construction, et ne peut excéder celui prévu à son lancement. Ce concept n’est évidemment pas applicable pour une banque centrale, créant de la masse monétaire sans fin. Par ailleurs, le bitcoin fait l’objet d’un marché spéculatif impressionnant. Ce n’est pas la valeur du bitcoin qui change, mais son prix en devises "réelles". La création d’un Euro Digital, dont la parité serait fixe avec l’euro, permettrait de ne pas avoir de spéculation sur cette cryptomonnaie.

Christine Lagarde confirme ainsi : « Dans une économie plus numérique, nous devons également assurer la solidité et l’autonomie des systèmes de paiement européens. C’est ce à quoi l’Eurosystème œuvre activement. Nous nous intéressons également aux avantages, risques et défis opérationnels liés à l’introduction d’un euro digital (CBDC), qui pourrait exister parallèlement aux espèces, sans les remplacer. L’euro digital pourrait constituer une alternative aux monnaies numériques (Bitcoin, Libra) privées et garantir que la monnaie souveraine reste au cœur des systèmes de paiement européens. »

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Euro Digital, la cryptomonnaie : Publiez un commentaire ou posez votre question...

1 commentaire

  • Moi je crois que s’est fou de changé pour une technologie qui n’est pas satisfaissante pour tout monde car la on va droit dans mur s’est sur Basque les problèmes vont sacumuler parapore au système INFORMATIQUE pour les personnes âgées. Et en plus une fois le verus disparu les gens voudront toujours avoir leurs bonne habitue de régler leur baguette de pain avec leurs monnaie au fon de leus poches ou porte monnai s’est la vrai vie du quotidien de puis des deceni. Alors je propose qu’il et un votre du public pour voir le pourcentage qui veut plu de samonnaie ou son billet car le public à droit aussi plus que la nouvelle technologie parle du pouvoir humaniter pour en avoir le cœur nette et satisfaire le peuple européen demandé lavie et vous verrez que personne souhaite que on supprime les bonne habitude de notre monnaie. Déjà avec l’euro sa était un désastre plus que les jeans ne savent pas combien ils dépensent et alors que notre franc aviez un succès incomparable de tous les suite qu’il on fait et qu’il vons encore faire pour mettre tous le monde dans l’enbara du choix.

    Répondre à ce message

Sur le même sujet

A lire également