Fiscalité : 11 milliards de réductions d’impôts, et la dette, elle va bien ?

Publié le

Chose promise, chose due, et rapidement. Après quelques hésitations, le nouveau gouvernement Macron s’est mis en marche : 11 milliards de réduction d’impôt, entre suppression de la taxe d’habitation pour 80% des Français, et la suppression de l’ISF pour la mise en place de l’IFI... En revanche, côté dette, il faudra s’en remettre aux prières auprès des Dieux des taux pour ne pas se faire exploser le budget dès 2018.

65,4 milliards de dette de plus chaque année, si tout va bien...

L’objectif ambitieux des gouvernements successifs était seulement de limiter l’augmentation du déficit de l’Etat de 60 milliards par an, soit 3% du PIB. Une bonne résolution imposée par Bruxelles, qui ne résout évidemment rien. Ces 3% ont été décidé alors que la croissance des pays était régulière. Mais depuis cette décision, aucun pays lourdement endetté en Europe, ne peut prétendre à une telle croissance régulière.

Néanmoins, le nouveau gouvernement en marche, après une phase d’hésitation, semble tenir sa promesse : une vaste réduction d’impôt. Même si selon un sondage Elabe pour « Les Echos » et Radio classique, 66% des Français ne croient pas à la baisse des prélèvements obligatoires en 2018 annoncée par le gouvernement, nos dirigeants persistent et signent. Qu’il en soit ainsi... Le projet de loi de finances 2018 devrait donc entériner les cinq principales mesures :

  1. suppression graduelle en trois années de la taxe d’habitation pour 80% des Français,
  2. hausse de la CSG de 1.7 point & suppression des cotisations chômage et maladie,
  3. mise en place de la Flat Tax à 30% sur les revenus mobiliers,
  4. Suppression de l’ISF,
  5. Instauration de l’IFI sur les revenus immobiliers.

Dette abyssale recherche gouffre grandissant pour union durable

11 milliards de réductions d’impôts, c’est un bon plan pour les contribuables Français, trop largement massacrés sur l’autel des impôts depuis trop longtemps. Entre la suppression de la taxe d’habitation pour une certaine catégorie de Français et la suppression de l’ISF sur les actifs financiers, le ciel des contribuables s’éclaircit quelque peu.

Un budget impossible à tenir...

De l’aveu même du porte-parole du gouvernement, cela sera très difficile de tenir ce budget. Nous en sommes à tenter de réduire les frais de fonctionnement des ministères en lançant des appels d’offres sur les prestations, c’est une bonne chose. Mais cela veut-il dire que ces actions n’étaient pas effectuées auparavant ? Non, bien-sûr. La promesse de réduction d’impôt était électoraliste, cela a fonctionné, comme toujours. Maintenant, le plus dur reste à venir... Le projet de loi de finances 2018 sera pour la moins discuté.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Fiscalité : 11 milliards (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)