Hausse de la CSG pour les retraités : en marche arrière pour 100.000 retraités juste au-dessus du seuil de 1.200/mois

Publié le

Gain de cause pour les retraités les plus modestes. Le gouvernement fait marche arrière sur la hausse de la CSG pour les retraités modestes, dont les revenus sont inférieurs à 1.200€ par mois. Un correctif de la loi de finances 2019 sera mis en place afin de supprimer l’impact de la CSG pour les retraités concernés.
Hausse de la CSG pour les retraités : en marche arrière pour 100.000 retraités juste au-dessus du seuil de 1.200/mois
©stock.adobe.com

Retraités concernés par la marche arrière du gouvernement

A la surprise générale, le Premier Ministre Edouart Philippe a annoncé hier une correction de la loi de finances, afin que les retraités les plus modestes, impactés par la hausse de la csg, ne le soient plus.

La hausse de CSG des retraités de 1,7 point pour financer une baisse de cotisations sociales des actifs concerne 60% des retraités français, soit environ 7,5 millions de personnes. Pour éviter de frapper les plus modestes, l’exécutif a écarté 40% d’entre eux de la mesure et fixé des seuils : un revenu fiscal de référence supérieur à 14.404 euros pour une personne seule et 22.051 euros pour un couple. Mais pour les 100.000 personnes qui sont "juste au-dessus" de ces seuils que le gouvernement veut effacer la note, a confirmé Edouard Philippe sur RMC et BFM TV.

Loi de finances 2019 corrigée pour 100.000 retraités

Avec des seuils à 1.200 euros pour une personne seule et 1.830 euros pour un couple, nombreux étaient les retraités à souligner qu’ils restaient bien modestes et en tout cas pas "aisés"... Ainsi, ces 100.000 retraités concernés verront la correction effective qu’à partir de 2019.

Et la demi-part des veuves ?

Profitant d’une légère embellie sur les finances publiques, certains évoquent déjà d’autres mesures favorables aux aînés : ainsi le député LREM de la Vienne, Sacha Houlié, a-t-il récemment proposé de rétablir la fameuse "demi-part fiscale des veuves" supprimée en deux temps sous Sarkozy et Hollande. Une suppression de la demi-part qui a notamment abouti à ce que de nombreux retraités deviennent éligibles à la taxe d’habitation ou la taxe foncière. Selon M. Houlié, la mesure coûterait 1 milliard d’euros (700 millions d’euros en la limitant aux personnes seules gagnant moins de 2.300 euros).

Mardi matin, Edouard Philippe est resté prudent mais n’a pas fermé la porte à une mesure "qui n’est pas arbitrée, pas encore décidée", tout en disant avoir "entendu les voix" dans la majorité qui la poussent.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Hausse de la CSG pour les (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également