SOFICA 2018 : liste des 12 SOFICA permettant une réduction d’impôt de 48%

Publié le

Les douze SOFICA agréées en 2018 s’apprêtent à lever une enveloppe globale de plus de 63M€ dans le cinéma et l’audiovisuel. Cette enveloppe doit être collectée auprès des particuliers avant le 31 décembre 2018, sous réserve de la délivrance du visa par l’AMF.

Réduction d’impôt et année fiscale blanche 2018, mais quel intérêt ?

L’année 2018 est blanche fiscalement pour les revenus réguliers, issus des traitements et salaires, tout comme des revenus fonciers. Par contre, les revenus exceptionnels, primes, bonus, tout comme tous les revenus issus des placements (coupons, intérêts) et investissements (dividendes, plus-values, etc.) sont soumis à l’imposition sur le revenu, à la tranche marginale la plus élevée.

Par ailleurs, aucune réduction d’impôt ne sera perdue. Avec la mise en place du prélèvement à la source, les réductions d’impôts portées à la connaissance du fisc lors de la déclaration de revenus de mai/juin 2019 seront versés par Bercy courant septembre 2019.

Niche fiscale : les SOFICA attirent toujours autant

« La réforme de l’an dernier a produit tous les effets que nous attendions : une collecte complète de 63M€ au profit de la production indépendante. Depuis plus de 30 ans, grâce aux SOFICA, des passionnés permettent à de très belles œuvres de voir le jour », déclare Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).

  • réduction d’impôt de 48%

Reconduit cette année, le dispositif offre aux souscripteurs des SOFICA une réduction d’impôts majorée à 48%, si elles s’engagent à consacrer 10% de leurs investissements en faveur du développement des séries audiovisuelles ou du financement de l’exportation. La réforme a également adapté la charte professionnelle signée par les SOFICA.

Pour rappel, cette charte définit un certain nombre de bonnes pratiques et de modalités d’investissement. Les SOFICA sont désormais plus proches du nouveau paysage audiovisuel, mieux encadrées et plus fortement engagées en faveur de la production indépendante.

Le CNC a procédé à l’analyse des candidatures conjointement avec le ministère de l’Action et des Comptes Publics. La répartition de l’enveloppe est effectuée sur la base des engagements pris par les SOFICA, du bilan des investissements réalisés et des collectes assurées les années précédentes.

Elles consacrent en moyenne cette année :

  • 94 % de leurs investissements non adossés vers la production indépendante ;
  • 71 % de leurs investissements sous forme de contrats d’association à la production vers des films au devis inférieur à 8 M€ ;
  • 31 % de leurs investissements sous forme de contrats d’association à la production vers des premiers et deuxièmes films ;
  • 14 % de leurs investissements en faveur du secteur audiovisuel ;
  • 7 % de leurs investissements en faveur du secteur de l’animation.

A titre d’exemple, parmi les sorties 2018, Les Chatouilles de Andrea Bescond et Eric Métayer (Un Certain Regard), En Liberté de Pierre Salvadori (Quinzaine des réalisateurs), Shéhérazade, de Jean-Bernard Marlin (Semaine de la Critique), Climax de Gaspard Noé (Quinzaine des réalisateurs) ou encore La Douleur d’Emmanuel Finkiel, sélectionné pour représenter la France aux Oscars, ont bénéficié de leurs investissements.

Liste des SOFICA pour la collecte 2018, investissements en 2019

© CNC
DOCUMENTATION
Feuille Excel liste des SOFICA 2018 (Excel) - 58.5 ko
Feuille Excel liste des SOFICA 2018
La réduction d'impôt accordée pour l'investissement dans une SOFICA ne doit pas faire oublier qu'il s'agit avant tout d'un placement à risque de perte de capital. Lisez avec attention les recommandations AMF dans le prospectus la la SOFICA avant de souscrire.
  • L'investissement en actions de SOFICA est par nature à risque de perte de capital,
  • Aucune liquidité de vos avoirs en actions de SOFICA avant le terme (minimum 5 ans / maximum 10 ans) n'est assurée, les capitaux investis sont bloqués,
  • Les espoirs de plus-values des SOFICA, hors avantages fiscaux, sont effectivement extrêmement réduits,
  • Les SOFICA doivent être considérées comme des produits de diversification. Tous les professionnels s'accordent à dire qu'elles ne doivent pas dépasser 5 à 10% d'un patrimoine mobilier,
  • Ajustez votre souscription à la réduction d'impôt que vous souhaitez obtenir, il n'est pas possible de bénéficier d'un crédit d'impôt reportable sur les années suivantes.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article SOFICA 2018 : liste des (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

1 commentaire

Sur le même sujet

A lire également