Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Arnaques en 2022 : cela ne s’arrange pas, un butin de près 3,4 milliards d’euros, selon UFC-Que Choisir

Arnaques en 2022 : toujours plus ! © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les arnaques ne connaissent pas la crise ! Au contraire. UFC-Que Choisir dresse un bilan désolant suite à son enquête : 15% des Français se disent avoir été victime d’une arnaque en 2022 !

Publié le

Arnaques : rien de mieux qu’en 2021 !

L’association de défense des consommateurs UFS-Que Choisir constate avec dépit que rien ne s’arrange. Pas moins de 15 % des Français disent avoir été victimes d’une arnaque en 2022, contre 16 % en 2021, d’après les résultats du baromètre annuel mis en place par l’UFC-Que Choisir. L’exposition des Français aux arnaques est incroyable car 90% des Français se disent avoir été confronté à une arnaque en 2022.

Montant moyen du préjudice de l’arnaque

La perte moyenne s’établit à 800 €, pour un montant global exorbitant de 3,4 milliards d’euros (Md€).

Les arnaques les plus fréquentes

  • CPF (Compte Personnel de Formation) : Evidemment le CPF, reste l’arnaque la plus commune. La proposition de formations bidons afin que l’organisme accède à votre compte formation et empoche vos crédits.
  • Fraudes bancaires : Les opérations bancaires (1,4 Md€) constituent la cible numéro un des escrocs, lesquels recourent majoritairement à l’hameçonnage (ou phishing, soit le vol de données personnelles). Celle du moment est liée à la société Chronopost. Un faux site Chronopost (copié de l’original) vous demande de régler un excédent de tarification de quelques centimes. Vous acceptez volontiers car la somme est ridicule. Mais l’escroc capte ainsi vos données de carte bancaire et peut aller acheter de multiples articles sur des sites marchands n’appliquant pas encore les nouvelles règles de sécurité.
  • Livraison de colis : Fausse demande de règlement de frais pour réception de colis (phishing),
  • Convocation judiciaire : 53 % ont récolté une convocation judiciaire falsifiée pour des faits de pédopornographie (extorsion d’argent).
  • Carte Vitale : L’hameçonnage au moyen de la carte Vitale a touché 55 % des Français.
  • Vignette Crit’Air : des SMS reçus indiquant qu’il faut acheter une nouvelle vignette.

Internet reste un terreau favorable pour les arnaques

Internet occupe toujours une place très importante : 53 % des victimes ont été renvoyées vers un site usurpant l’identité d’une enseigne ou d’un organisme, ou un vendeur douteux. La montée en puissance des SMS frauduleux s’affirme. Ils représentent 10 % des appâts utilisés par les aigrefins, contre 2 % l’année précédente. Désormais au coude-à-coude avec l’envoi d’e-mails illicites (12 %), le SMS s’avère rassurant pour ses destinataires, et le smartphone rend le site pirate plus difficile à identifier. La recette du « succès » de cette pratique !

L’enquête de l’UFC-Que Choisir a été menée en ligne auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1 000 personnes, du 19 au 29 septembre 2022.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informé sur l’épargne et les placements. 👉 Abonnez-vous à notre lettre quotidienne. Gratuite, sans engagement, sans spam, désabonnement aisée sur le lien présent sur chaque envoi en bas du courriel.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Arnaques en 2022 : cela (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

1  commentaire (les commentaires anciens de plus de 2 ans ne sont plus considérés)

  • Ah mon avis on est loin du compte . Car ne sont pas comptabilisées les arnaques à l'achat, c’est un phénomène qui va devenir exponentiel . Dans l’e commerce, c’est juste effroyable et que le début . Et tous ces menus larcins ne sont pas comptabilisés, car non quantifiables, et tabous en plus, surtout pour les plateformes qui hébergent les vendeurs.... Le système de l’ecommerce hyper-protège l’acheteur et c’est logique, alors oui il y a les malfaiteurs vendeurs d'arnaques mais il y a les acheteurs arnaqueurs aussi, qui jouent de toutes les ficelles de ce système et là on peut pas quantifier, pourtant c’est du domaine de l’arnaque. juste un exemple qui fait qu’on est loin du compte .

    👉 Répondre à ce message

Sur le même sujet

💰 News Epargne

Placements : évitez les arnaques !

Comment éviter les arnaques ? Vous êtes démarché par une personne que vous ne connaissez pas ? Un placement au rendement attractif et garanti ? Il faut effectuer un versement rapide (...)

Arnaques : 3,4 milliards d'euros : à lire également