Bourse / Assurance-vie : Les fonds profilés, kesako ?

Publié le , mis à jour le

Bourse / Assurance-vie : Les fonds profilés sont de plus en plus mis en avant. Pratiques pour les épargnants ne souhaitant pas gérer de façon régulière leur épargne, les fonds profilés

Bourse : les fonds profilés


Les fonds profilés sont des fonds gérés par profil de risque prédéfini dans le cadre d’un compte-titres ou d’un contrat d’assurance-vie multisupports.
Il s’agit de fonds diversifiés (obligation, titre monétaire, action) composés d’actifs pondérés en fonction de vos choix en matière de prise de risque.
Ce portefeuille d’actif étant associé à un horizon de placement défini à l’avance (inférieur à 5 ans, 10 voire 20 ans). Les profils principaux sont les suivants :
- « les fonds prudents » : investis majoritairement en fonds monétaires et obligataires. L’horizon de placement est de 3 ans pour une plus-value relativement faible ;
- « les fonds équilibrés » : composés d’un portefeuille alliant actions (françaises et européennes) et des fonds obligataires, ce type de profil correspond à une durée d’investissement de 4/5 ans pour une plus-value moyenne et un risque mesuré ;
- « les fonds dynamiques » : investis largement en actions (européennes et internationales), la durée d’investissement est de plus de 5 ans. Ces fonds correspondent à une attente de plus-value élevée en échange d’une prise de risque plus grande.

Les fonds profilés : Quels sont les frais ?


Les fonds profilés s’adressant principalement aux investisseurs non avertis, certains fonds en profitent pour afficher des frais très élevés par rapport aux faibles performances générés en particuliers sur les profils prudents.
Outre les frais de gestion, on peut noter la présence de frais propres à ce type de produit compris entre 1 % et 1,5 %/an.

Les fonds profilés : Avantages / Inconvénients


Les fonds profilés permettent aux épargnants de ne pas avoir à gérer leur capital diversifié eux-même. En se tenant à un profil de risque donné, ce type de fonds permet de ne pas avoir à gérer plusieurs actifs de différents types en direct.
Par contre, un épargnant n’a pas forcément toujours le même profil. Parfois, il souhaite être très sécuritaire quand les marchés font grise mine, et plus dynamique quand tout va bien. Rien n’empêche alors l’épargnant de changer de support profilé, mais encore faut-il le faire.
Enfin, les fonds profilés sont en quelque sorte une boîte noire. Difficile de savoir sur quels actifs sont effectivement investis dans un fonds profilé. Ainsi, pour les épargnants ayant des préférences en terme de stratégie d’investissement (ISR, marché émergent, asie, etc.), ils risquent de devoir accepter la stratégie globale du fonds, pouvant être différente de la leur.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse / Assurance-vie : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...