Assurance emprunteur : comment éviter les pièges ?

Assurance emprunteur : comment éviter les pièges ? © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
L’assurance emprunteur proposé par la banque accordant le crédit n’est probablement pas l’offre la plus avantageuse pour l’emprunteur. La banque prêteuse, en proposant un taux faible sur le crédit, répercute une partie de sa marge sur l’assurance emprunteur. D’où cette réticence des banques à accepter une assurance emprunteur concurrente.

Publié le , mis à jour le

Assurance-emprunteur : obligatoire ou pas ?

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire pour un crédit à la consommation. En revanche, pour un crédit immobilier, une assurance emprunteur est vivement conseillée.

  • Décès-invalidité, pas obligatoire, mais fortement conseillée
    Assurer son crédit n’est pas obligatoire, légalement rien ne vous y oblige. Mais dans les faits, au moins souscrire une assurance décès-invalidité est nécessaire. De toutes façons, bien peu d’établissement financiers vous prêteront sans cette assurance.
  • Perte d’emploi, pas obligatoire : L’assurance perte d’emploi n’est pas obligatoire non plus. Souvent très onéreuse, ces assurances sont de plus assorties de multiples conditions d’application (délai de carence, durée limitée d’application des garanties, etc.), rendant son usage très hypothétique. Pour celle-ci c’est vraiment à vous de voir. De nombreuses banques prêtent sans cette assurance.

Assurance-emprunteur : où souscrire ?

Dans plus d’un cas sur deux, vous trouverez mieux ailleurs qu’à votre banque. Et attention, le coût d’une assurance est largement sous-estimé par les particuliers. Vous pouvez économiser beaucoup d’argent en allant voir ailleurs ! La banque est d’ailleurs tenue de vous remettre une offre préalable qui doit mentionner le fait qu’elle peut être souscrite chez un autre assureur.

Assurance Emprunteur : Un coût à surveiller de près ! : Sachez que le coût de votre assurance en fonction des garanties choisies pèse lourd sur le prix final d'acquisition du bien. En termes d'assurance-crédit il vaut donc mieux s'informer avant de souscrire...

Quelles sont les meilleures offres d’assurances emprunteur ?

Assurance emprunteur : les différentes garanties

Les garanties suivantes sont primordiales pour l’obtention de votre crédit immobilier :

  • Le décès : en cas de décès de l ’emprunteur, l’assureur remboursera à l’organisme de prêt la totalité du capital restant dû.
  • L’invalidité : en cas d’invalidité, le niveau de remboursement est déterminé par le niveau d’invalidité qui est évaluer par le médecin-conseil de l’assureur (en cas de désaccord n’hésitez pas à demander une contre-expertise).
  • L’incapacité de travail : les mensualités sont réglées par l’assureur durant une période déterminée par le contrat, en cas d’incapacité de travail constatée.
    Bien souvent le risque de perte d’emploi vient s’ajouter à ces garanties, si la couverture de ce risque n’est pas obligatoire il est prudent d’y souscrire. Si vous veniez à vous retrouver au chômage, le coût de votre crédit sera une charge très lourde à assumer.

Cette garantie permet à l’assuré de ne régler qu’une partie de ses mensualités sur une durée déterminée par le contrat (3 ans maximum). Attention ! vous ne pourrez prétendre à la garantie perte d’emploi que si vous exercez une activité salariée avec un contrat de travail à durée indéterminée.

Assurance emprunteur : les points à vérifier avant de signer

  • Les délais de carence : Le délai de carence est le temps entre la signature du contrat et le moment ou l’indemnisation est possible. Celui-ci peut différer d’un contrat à l’autre. Ils sont en général de 6 mois à un an, vérifiez bien les clauses.
  • Les franchises : La franchise est le délai appliqué entre événement (décès accidents, perte d’emploi...) et la date ou débutera l’indemnisation. Une franchise sert notamment à vérifier les modalités de votre remboursement en fonction des éléments fournis et laisse le temps à l’assureur de mener une enquête afin d’éviter les fraudes. Des délais de carence courts entraînent généralement une hausse de prix.
  • Le niveau de prise en charge : Si tous les organismes proposent les mêmes garanties, toutes ne sont pas équivalentes en termes de couverture. Certaines ne proposent un remboursement total qu’en cas de décès alors que d’autres peuvent y inclure la perte totale d’autonomie.
  • Les garanties proposées : Attention certains organismes ne proposent pas d’assurance perte d’emploi.
  • Les tarifs : Evidemment, plus les garanties sont nombreuses plus le coût de l’assurance sera élevée. Néanmoins à garanties égales, les assureurs n’affichent pas des tarifs équivalents. Prenez le temps de comparer les offres.
  • Les contrats personnalisés : la majorité des contrats sont les mêmes pour tous les profils d’emprunteurs et affichent donc des tarifs similaires pour tous. Mais de plus en plus d’organismes proposent des contrats spécifiques, notamment pour les seniors. En effet, pour eux, si la garantie décès risque d’être plus chère, celle d’incapacité de travail et de perte d’emploi sont totalement inutiles.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance emprunteur : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également