Groupement Forestier d’Investissement (GFI)

Publié le , mis à jour le

Investir dans des actifs tangibles est tendance. Qui plus est dans une forêt ! Pour un particulier acheter une forêt est source de soucis de gestion. Investir via un placement financier, réglementé, tel que le Groupement Forestier d’Investissement est un gage de sérénité. Il s’agit d’un placement à risque de perte en capital, donnant accès à une réduction d’impôt lors de l’investissement.
Groupement Forestier d'Investissement (GFI)
Groupement Forestier d’Investissement (GFI) ©FranceTransactions.com/Stock.adobe.com

Investir dans une forêt, un actif tangible

Pour diversifier son patrimoine, ne pas être soumis aux aléas des marchés financiers, avec une faible volatilité, tout en prenant en compte ses risques (risque de perte en capital, rendement modeste, risques naturels), les Groupements Forestiers sont un outil pertinent. Les Groupements Forestiers recèlent de nombreux avantages, aussi bien en termes de succession qu’en termes de réduction d’impôt sur le revenu.

Par ailleurs, les investissements effectués via des groupements forestiers ne sont pas soumis à l’IFI.

Apports des GFI versus les GFF, non agréés par l’AMF

L’AMF apporte un gage de sérénité pour les épargnants. Le gendarme des placements financiers effectue ainsi de nombreux contrôles, en accordant notamment son Visa d’agrément. Un GFI doit donc impérativement posséder un n° de Visa AMF.

  • Responsabilité des associés limitée à leurs apports (sans visa du Groupement Forestier d’Investissement, cette disposition statutaire dérogatoire à la loi n’est pas valable)
  • Meilleure gouvernance du Groupement Forestier d’Investissement (Commissaire aux Comptes, Expert évaluateur indépendant validé par l’AMF, Conseil de Surveillance)
  • Amélioration de la diversification du portefeuille du Groupement Forestier d’Investissement (sans éliminer ses risques) du fait d’une taille plus importante car pas de limitation du nombre d’investisseurs
  • Amélioration de la diversification du portefeuille du Groupement Forestier d’Investissement (sans éliminer ses risques) du fait d’une taille plus importante car pas de limitation du nombre d’investisseurs

Quel rendement espérer ?

Le rendement potentiel (rien n’est garanti) restera faible, de l’ordre de 2 à 3% brut.

Réduction fiscale liée à l’investissement effectué

Fiche de synthèse du dispositif
Dispositif Groupement Forestier Investissement (GFI)
NomGroupement Forestier Investissement (GFI)
DescriptifRéduction d'impôt de 18% dans la limite de 5.700€ pour un célibataire, 11.400€ pour un couple.
Revenus: Les revenus des Groupements Forestiers ne sont soumis ni à l'impôt sur les revenus ni aux prélèvements sociaux.
Plus-values:Les plus-values sont taxées au taux de 19% (majoré des 17,2% de prélèvements sociaux) après abattement selon la durée de détention. La plus-value est totalement exonérée d'impôt sur le revenu après 22 ans de détention (en application des abattements qui s'appliquent après la 6ème année de détention) et après 30 ans pour la CSG-CRDS. Les plus-values de cession sont par ailleurs exonérées si le montant de la cession est inférieur à 15.000€. Un abattement supplémentaire de 10 € par an et par hectare est prévu spécifiquement pour la détention de biens forestiers.
IFI: Les parts de Groupements Forestiers sont intégralement exonérées d'IFI, sans condition de durée de détention.
Transmission : l'abattement sur les droits de donation et de succession est de 75% sans limite de montant.
Taux réduction fiscale18.00 %
Montant maxi. réduction fiscale1 026 €
Montant maxi. à investirVariable
Soumis plafond des 10 000 € (1)Soumis au plafond des 10k€ de réduction d'impôt
Soumis plafond des 18 000 €NON soumis au plafond spécial des 18 000 € de réduction d'impôt
Durée engagement8 ans
Effet de la réduction fiscale1 an

(1) : Indique si le dispositif est soumis au plafond de cumul des 10.000€ de réduction d'impôt.

A propos des Groupements forestiers : Les Groupements Forestiers sont des placements à risques de perte de capital. Avant tout investissement, l'investisseur a l'obligation de consulter la documentation présentant l'ensemble des risques.
  • Risque de perte en capital : le capital sur ce type de produit financier n'est pas garanti. Le rendement n'est pas garanti. Les performances passées ne préjugent en rien de celles à venir.
  • Risques d'exploitation et sur les revenus : exposition à un risque de perte, lié notamment à la variation de la production en qualité, en volume et en valeur, le prix du bois n’étant pas constant dans le temps. En outre, l’exploitation forestière est soumise aux aléas climatiques tels que les tempêtes, le gel, la grêle, les incendies et, de manière générale, les catastrophes naturelles ainsi que les risques phytosanitaires. Le Groupement est également exposé à un risque de perte de marchés et un risque de mévente du produit des coupes de bois, lesquels peuvent dégrader les revenus.
  • Risque de liquidité : les parts détenues peuvent ne pas pouvoir être revendues, faute d'acheteurs.
  • Risque fiscal : la réduction fiscale accordée lors de l'achat des parts est soumise à conditions, durée de détention, plafonnement des niches fiscales, etc.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Groupement Forestier d'In : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également