Placement retraite

Publié le , mis à jour le

Placement retraite : Se constituer un patrimoine ou placer un capital pour sa retraite, le placement retraite permet d’anticiper ses futurs besoins, en plaçant au mieux son épargne. Quel placement retraite choisir ?

Placement retraite

Le placement pour sa retraite doit être adapté à ses futurs besoins. Plus la phase de placement retraite est débutée tôt, plus le placement retraite pourra attendre son objectif.
Le placement retraite n’est pas un placement court terme, c’est un placement long terme.

Il n’est plus rare que les actifs de 30 à 35 ans commencent à mettre en place leur placement retraite.

Arrivé à 40 / 45 ans, le placement retraite doit être établi. Le système de retraite par répartition ne pourra subvenir à l’ensemble des besoins du cotisant, il convient alors d’effectuer soi-même un placement retraite.

Epargne retraite : en finir avec les idées reçues !

Le Livret A, le CEL, PEL, super livrets et livrets bancaires, comptes à terme ou encore les placements obligataires, n’ont rien de placements épargne retraite. La confusion est souvent encore présente dans l’esprit des épargnants. Tous ces placements cités permettent de placer ses liquidités, de l’argent pour parer à d’éventuelles coups durs, mais en aucun cas, ils ne sont des placements épargne retraite. Pas suffisamment long terme, trop peu rémunérateurs à long terme, ces placements ne permettent pas de se constituer un capital suffisant pour générer une retraite complémentaire significative.

Placement épargne retraite : les 4 placements préférés des Français

  1. Assurance-vie (53%),
  2. PERP (32%),
  3. PEA (28%),
  4. Placements immobiliers ou locatifs (28%).

(source : sondage LeParisien/CaisseEpargne/Odoxa Nov. 2014)

Assurance-vie : le placement épargne retraite préféré des Français

Assurance Vie
Assurance Vie © Fotolia.com/DR

Le placement en assurance-vie permet de placer un capital sur une durée de 8 années minimum, pour obtenir une fiscalité sur les plus-values des plus attractives. Le capital peut être augmenté sur la période de placement, par des versements complémentaires. L’argent reste disponible à tout moment.

Fiscalement intéressant, le placement en assurance-vie est le support préféré des Français pour l’épargne à long terme. Le placement long terme sur un contrat d’assurance-vie peut être garanti, en choisissant un placement sur un fonds euros (fonds monétaire), ou sans garanti, sur un autre support (type actions, obligations, immobilier...).

Les nouveaux supports fonds eurocroissance ont fait leur apparition en 2014, mais l’offre reste encore trop faible sur le marché pour choisir. Il convient d’attendre.

PERP : le placement épargne retraite par excellence !

PERP
PERP © Fotolia.com/DR

Dés lors que vous êtes imposable, le PERP est un placement épargne retraite fait pour vous ! Accessible à tous, quelque soit votre statut (salarié, TNS, fonctionnaire, indépendant, commerçant, etc) vous pouvez ouvrir un ou plusieurs PERP. Le plus du PERP ? Vos versements sont déductibles de vos revenus imposables, dans certaines limites. Les contribuables les plus fortement imposés sont donc les plus grands gagnants, mais cela ne veut pas dire pour autant que ceux qui ne sont pas soumis au taux d’imposition le plus fort ne doivent pas souscrire ! Bien au contraire, ce serait dommage de ne pas en profiter !

De nouveaux PERP sans frais sur les versements existent maintenant, découvrez-les !

Placement retraite : se constituer un patrimoine immobilier

Immobilier
Immobilier © Fotolia.com/DR

Première des solutions long terme : se constituer un patrimoine immobilier. Acheter un bien immobilier pour sa retraite, afin de générer des revenus locatifs, peut être une bonne solution. Il existe des dispositifs fiscaux permettant notamment de déduire de ses impôts une partie de ses revenus locatifs ([a[Loi Pinel]a] notamment).

Placement retraite : placement bourse

PEA
PEA © Fotolia.com/DR

Le placement en bourse, sur le long terme, est un placement à fort rendement. Mais ce placement doit pouvoir être parfois à très long terme, les cycles boursiers étant en général de 6 à 8 années.

Découvrez toutes les offres pour un placement en bourse

Par ailleurs, il convient, dès 5 à 8 années avant la retraite de désinvestir du placement bourse pour aller vers un placement épargne à taux garanti, afin d’éviter une chute de la bourse lors des années de retraite : tout l’effort d’épargne effectué serait alors réduit à néant.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Placement retraite : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)