SCPI : point à début août, les gestionnaires d’actifs rassurent

SCPI face à la crise © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les épargnants craignent que le marché des SCPI soit durement touché par la crise. Reports et annulations de loyers vont certes peser sur les rendements 2020. Mais le pire pour les investisseurs n’est pas la baisse des revenus, la baisse du prix des parts est bien plus grave. Point à début août en vidéo.

Publié le

A l’instar de Primonial, acteur majeur de la gestion d’actifs immobiliers, les gestionnaires rassurent. La valeur des biens immobiliers d’entreprise n’a pas chuté pour le moment (évaluation effectuée à fin juin 2020). La valorisation est relativement stable. Ainsi, les prix des parts des SCPI Primonial ne baisseront pas en 2020, ainsi l’a confirmé Primonial dans un podcast du mois de juillet.

Baisse des rendements sur 2020, ce n’est pas si grave

La baisse des rendements des SCPI sera conséquente sur 2020, de l’ordre de -10% à -15%. Certaines SCPI, dont les locataires sont des sociétés de taille moyenne souffriront plus que celles dont les locataires sont des sièges sociaux de grandes entreprises internationales, c’est certain. Quelques SCPI annoncent d’ores et déjà des baisses de rendements supérieurs à -20% pour 2020, par rapport à 2019. Mais l’important pour les investisseurs, en cette période de crise inédite, est bien de s’assurer que le prix de la part ne baissera pas à court terme. Sans quoi, il faudrait étudier l’opportunité de céder ses ses parts avant... Si le projet d’investissement mis en place le permet.

De même, du côté de CORUM AM, de Perial, Atland Voisin, Sodify et bien d’autres, si toutes les communications confirment une nouvelle baisse des revenus, de l’ordre de -15% en moyenne, le prix des parts ne serait pas attaqué. Le prix d’une part de SCPI doit correspondre au prix de reconstitution des actifs immobiliers sous gestion, dans une fourche de -10%/+10%, ce qui laisse encore de la marge pour une variation du prix des biens. Par ailleurs, le prix des biens immobiliers n’est pas aussi volatil qu’un cours de bourse. C’est pourquoi le marché des SCPI ne sera pas en crise en 2020. N’oublions pas qu’investir en SCPI, c’est investir sur le long terme, et que par contre, personne ne peut savoir ce qu’il se passera dans les années à venir. Les SCPI restent un placement à risque de perte en capital.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article SCPI : point à début août, : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également