Impôts 2021 (revenus 2020) : les nouveautés 2021 à connaître avant de déclarer ses revenus

Impôts 2021 (revenus 2020) : ce qui change pour vos déclarations d’avril 2021 © FranceTransactions.com
Impôt : la campagne 2021 de déclaration de vos revenus 2020 est débutée depuis le 8 avril 2021 ! Il est temps pour vous de prendre connaissance des changements impactant votre déclaration de revenu.

Publié le , mis à jour le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

 Calendrier fiscal 2021

Tout d’abord, le calendrier fiscal 2021. La campagne 2021 de déclaration de revenus 2020 se cale sur le calendrier habituel. Les délais accordés en 2020 ne sont pas reconduits. La campagne de déclaration des revenus 2020 est fixée au jeudi 8 avril 2021. Les dates limites pour les déclarations de revenus suivent les 3 zones habituelles, afin de se terminer au plus tard, pour la zone 3, le 8 juin 2021. Les dates seront confirmées officiellement dans les jours à venir pour les différentes zones.

 Déclaration automatique étendue

Pour les contribuables n’ayant aucune charge ou réduction spécifique à signaler, la déclaration automatique de revenus est évidemment reportée pour la campagne 2021. La nouveauté cette année étant l’extension de la prise en compte d’événements du foyer fiscal. La déclaration automatique des revenus est étendue aux cas suivants :

  • une naissance,
  • une adoption,
  • le recueil d’un enfant mineur.

Il est rappelé que les pensions alimentaires ne sont toujours pas prises en compte de façon automatisée dans les déclarations de revenus. Il faut dans ce cas impérativement passer par une déclaration en ligne classique des revenus et ne pas opter pour la déclaration automatique.

 Frais kilométriques 2020

Pour les contribuables ayant un avantage à opter pour les frais réels, le barème kilométrique 2021 est à utiliser. À noter que les véhicules 100% électriques sont largement favorisés, avec des frais pris en compte plus élevés de 20%. Vous pouvez effectuer des calculs de vos frais kilométriques via notre calculette dédiée.

 Aides financières COVID

Les aides d’urgences versées aux travailleurs indépendants pendant la crise sanitaire, tout comme les autres aides versées par des organismes régionaux auprès des particuliers, sont exonérées d’impôt sur le revenu. Cette exonération vise en particulier des aides financières proposées par le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI), accordée aux artisans-commerçants, aux professions libérales réglementées et aux auto-entrepreneurs, mais également celles versées par le fisc. Ces sommes ne sont donc pas à déclarer sur votre déclaration de revenus.

 Chômage partiel / Particulier employeur

Lors des confinements, les particuliers employeurs ont pu choisir de bénéficier du régime de chômage partiel, à titre exceptionnel, pour leur employé de maison. Les sommes versées à ce titre, remboursées par l’Etat, ne sont donc pas à déclarer. Ces sommes versées dans ce cadre ne donnant pas droit à une réduction d’impôt. En revanche, pour les particuliers employeurs ayant opté pour le paiement intégral des heures non effectuées, ces sommes versées sont à déclarer.

 Allocation employeur pour le télétravail

Les frais professionnels liés au télétravail à domicile pris en charge par l’employeur, sous forme d’allocation forfaitaire, sont exonérées à hauteur de 550€ maximum, dans la limite de 2,5 euros par jour de télétravail à domicile, soit une exonération de 50 euros pour un mois comprenant 20 jours de télétravail. Le ministère précise qu’il s’agit d’une tolérance de l’administration. Celle-ci n’est valable qu’au titre des frais professionnels engagés exclusivement dans le cadre du télétravail à domicile, exclusion faite des frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail et des frais de restauration. En cas d’option pour les frais réels déductibles, les frais afférents au télétravail à domicile pourront être déduits soit dans la limite de 550 euros pour l’année 2020, soit pour leur montant exact si la somme est supérieure à ce seuil.

 Dons aux associations caritatives

Pour les dons consentis en 2020 à une association d’aide aux personnes en difficulté, la réduction d’impôt accordée par l’État au taux de 75%, est calculée dans la limite de 1.000 euros, au lieu de 552 euros initialement et 546 euros en 2020 au titre des dons 2019. Cette majoration du plafond des dons défiscalisés à 75% est temporaire. Elle a toutefois été prolongée à titre exceptionnel pour les dons consentis en 2021.

 Indépendants : fin des déclarations DSI

La déclaration de revenus 2042 DSI permet aux indépendants de déclarer les montants à prendre en compte pour le calcul de leurs cotisations sociales. Jusqu’alors les indépendants devaient déclarer leurs revenus auprès du fisc d’une part, et , un volet social de la déclaration des travailleurs indépendants, destiné aux organismes sociaux. L’apparition de ce formulaire s’inscrit dans le cadre de la suppression de la déclaration sociale des indépendants (DSI) et de son remplacement par un parcours déclaratif fiscalo-social unifié.

Cette simplification vise les travailleurs indépendants exerçant une activité artisanale, industrielle, commerciale ou libérale et affiliés au régime général des travailleurs indépendants. Les auto-entrepreneurs ne sont pas concernés, de même que les personnes suivantes :

  • praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (PAM-C)
  • personnes affiliées à la Mutualité Sociale Agricole (MSA),
  • artistes-auteurs (MDA / AGESSA)
  • marins pêcheurs
  • marins du commerce.
    Le formulaire sera uniquement accessible en ligne ou dans le cadre d’une déclaration EDI-IR (avec un logiciel de télédéclaration), selon des sources syndicales.

 Réduction d’impôt de 25% (IR-PME)

La réduction d’impôt de 25%, liée à l’investissement dans le capital de société, est passée de 18% à 25% depuis août 2020, et est reconduite pour 2021. Cette réduction fiscale porte également sur les solutions d’investissements dans les actifs tangibles, tels que les forêts ou les vignobles, de part la structure des fonds d’investissements proposés. Ainsi, l’ensemble des solutions proposées, telles que les GFI (Groupements forestiers d’Investissement) ou Foncières Viticoles ou Groupements Viticoles bénéficient, selon la structure des investissements proposés, d’une réduction d’impôt de 25 %.

 Davantage d’aides autour de la déclaration

En 2021, le site impots.gouv.fr va déployer un outil conversationnel afin de répondre aux questions les plus fréquentes. Vos questions les plus spécifiques seront traitées par le personnel de l’administration fiscale, comme les autres années.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Impôts 2021 (revenus 2020) : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

37 commentaires

| 1 | 2 |

22 messages, 20 affichés sur cette page.

| 1 | 2 |

Sur le même sujet

A lire également