Malus Auto pour les véhicules de plus de 1.800Kg, le régime auto applicable dès 2022

Malus Auto au poids applicable dès 2022 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Malus automobile au poids : la mesure consistant à taxer les véhicules de plus de 1.800kg a été adoptée dans le projet de loi de finances 2021 en première lecture.

Publié le , mis à jour le

Les voitures au régime sec !

L’Assemblée nationale a validé, vendredi soir, l’instauration d’un malus automobile lié au poids du véhicule, une mesure qui avait fait l’objet d’une bataille politique intense entre le ministère de l’Ecologie et un Bercy réticent. Ce malus ne concernera que les véhicules de plus de 1.800 kg, sauf les véhicules électriques ou hybrides rechargeables. De l’aveu même de Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, il s’agit d’une mesure symbolique – « nous envoyons un signal » – aux conséquences limitées : le malus au poids ne concernerait qu’« entre 2 % et 3 % des immatriculations, soit environ 60.000 véhicules neufs par an, pour des véhicules coûtant entre 40.000 et 60.000 euros ».

Taxe de 10€ par kilo au de 1.800kg

Cette taxe de 10 € par kilos au-dessus des 1,8 tonne sera appliquée à tous les véhicules, et se cumulera bien entendu avec les autres malus divers et variés. A titre d’exemple, donné par Auto Plus, il vous coûtera 3.850 € de malus supplémentaire au poids si vous optez pour un BMW X6 30d, qui s’ajoutent aux 1.386 € en raison de ses émissions. Soit une hausse de +377% !

Entrée en vigueur au 1er janvier 2022

Cette limite des 1800 kg n’étant valable qu’en 2022. Ce malus ne s’applique que les véhicules neufs, mais également tous les véhicules d’occasion importés, vec une ristourne de 10% par année d’ancienneté.

Malus automobile, barème 2021

Malus automobile, barème 2021 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Nos voitures vont perdre du poids, c’est certain...

Passé 2020, le plafond du poids mini. pourrait s’abaisser au fil des années, poussant les constructeurs à faire appel à des matériaux de plus en plus léger, en dépit du bon sens, mais uniquement pour des raisons fiscales. La fiscalité ne règle jamais rien, mais c’est le moyen le plus simple d’agir rapidement.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Malus Auto pour les véhicules : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également