Assurance-Vie : Yearling et Vie Epargne remplacés par Allianz Vie Fidelité

Logo Allianz © Allianz
Sans surprise, après Spririca, Allianz fait également son ménage de rentrée sur ses contrats d’assurance-vie individuels, nouveau fonds en euros oblige. Allianz Vie Fidélité sera donc le nouveau contrat commercialisé en lieu et place de Yearling et de Multi Vie Epargne.

Publié le

Vie Fidélité, un fonds euros pour le moins particulier

Allianz Vie Fidélité, c’est le nouveau contrat d’assurance-vie d’Allianz, remplaçant Yearling et Multi Vie Épargne dont la commercialisation sera définitivement stoppée avant cette fin d’année. Les contrats assurés par Allianz, distribués par d’autres associations, devraient être également revus. Ce nouveau contrat Allianz Vie Fidélité se distingue par la proposition d’un fonds euros pour le moins particulier : le fonds euros Vie Fidélité.

Un fonds euros tontine

Au contraire d’autres assureurs de la place, Spirira ou Apicil, Allianz n’a pas fait le choix de placer ouvertement une partie du capital de son fonds euros sur des investissements risqués, via l’application de frais de gestion très élevés, réduisant d’autant le capital garanti sur le fonds euros. Allianz a choisi une solution intermédiaire. Des frais de gestion élevés, soit 1.40%, mais loin des 2% ou 4% des nouvelles versions des fonds euros concurrents de Spirica ou d’Apicil, tout en optant pour le ré-investissement des produits issus du fonds euros sur une unité de compte spécifique. Et c’est là que cela se complique un peu...

La fidélité paie... Car Allianz souffre d’infidélité chronique

Chez Allianz, 25% à 30% des contrats sont rachetés avant leur 5e anniversaire. C’est assez troublant. Les épargnants n’ont donc que faire de l’abattement sur les plus-values, accessible uniquement à partir de la 8e année. C’est probablement que leur contrat subit des pertes latentes. Mauvais signe. Toujours est-il qu’Allianz souhaite donc favoriser les épargnants tenant bon jusqu’à la 5e année. Allianz a donc conçu un système de tontine, dans lequel seuls les épargnants ayant 5 années d’ancienneté peuvent percevoir les produits de leur fonds euros. Sympathique. Mais le pire arrive. Ces produits investis sur cette unité de compte ne sont pas perdus pour tout le monde, puisque les épargnants infidèles vont laisser leurs produits aux autres, les fidèles, sur cette unité de compte partagée entre tous. Bref, une véritable tontine entre vivants. Un système qui pourrait au final tomber à plat, puisque les épargnants ne souhaitant rien laisser aux autres pourraient devenir alors fidèles, et adieu ainsi l’espoir de rendements élevés pour tout le monde.

Mais des frais de gestion trop élevés...

Ce nouveau contrat est chargé à hauteur de 1.40% aussi bien sur le fonds euros que sur les unités de compte. C’est beaucoup. Trop. Allianz s’en défend en annonçant des unités de compte éligibles avec des frais internes réduits, généralement des rétro-commissions, versés à l’assureur. Soit. Côté frais sur versements, c’est toujours le même délire, 4.50%. Évidemment, aucun épargnant ne doit payer autant de frais sur versements, d’autant que ce nouveau contrat est accessible uniquement à partir de 30.000€. Votre intermédiaire financier se fera un plaisir d’abaisser sa commission. Il est par ailleurs demandé également de verser 30% en unité de compte afin de pouvoir placer sur le fonds euros.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance-Vie : Yearling (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également