#FinTech / WeSave : de 50 à 200€ offerts à la souscription de votre contrat d’assurance-vie ou de capitalisation

Publié le

Les FinTechs ont le vent en poupe. Une gestion hyper simplifiée, pour des allocations dynamiques plus réactives et à moindre frais. Le cocktail gagnant pour profiter de l’évolution des marchés financiers. Epargnants averses aux risques s’abstenir.

Du 1er Mai au 30 Juin 2017, avec le code PRINTEMPS, vous pouvez souscrire à partir de 500€ à l’un des contrats de la gamme WeSave -le contrat d’assurance vie wesave patrimoine & le contrat de capitalisation WeSave Patrimoine Capi-* et même bénéficier, en fonction du montant de votre versement initial, d’une prime allant jusqu’à 200€ sous conditions, notamment d’un investissement minimum de 55% en unités de compte, non garanties en capital.

Répartition à 55% à minima en unités de compte

Les contrats d’assurance-vie proposés par les FinTechs ne sont pas adaptés aux épargnants averses aux risques financiers. Ces contrats misent sur des ETF, bien plus faciles à gérer que des fonds classiques, et bien moins chers à traiter.

La contrainte de répartition de 55% en unités de compte est couverte par l’ensemble des profils de gestion proposés par WeSave.

Les robo-advisors établissement les allocations d’actifs dynamiquement

Avec la digitalisation de la gestion de patrimoine, le rôle des fintechs et des robo-advisors a gagné du terrain. L’approche 100% humaine 100% digitale de WeSave offre à nos clients le meilleur des deux mondes pour une épargne optimale :

  • Un pôle conseil en gestion de patrimoine assure un accompagnement sur-mesure pour nos épargnants.
  • Une équipe d’experts en gestion d’actifs, dirigée par Vincent Lequertier, garantit une gestion rigoureuse de leurs projets.
  • Combinés avec une technologie de pointe, lauréat du Concours Mondial d’Innovation 2030, WeSave garantit le meilleur de la gestion pour nos clients.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article #FinTech / WeSave : de 50 (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également