CrowdFunding immobilier : nouveau projet de 200.000€, rendement espéré de 9% sur Homunity

©stock.adobe.com
A Six Fours les Plages, sur les pentes de la colline où se situe le fort, Promovar va réaliser la résidence Les Terrasses Gabriel contenant 9 logements. Cette opération sera proposée en crowdfunding immobilier par la plateforme Homunity.

Publié le , mis à jour le

200 000 € pour un rendement espéré de 9%

CrowdFunding immobilier : nouveau projet de 200.000€, rendement espéré de 9% sur Homunity
CrowdFunding immobilier : nouveau projet de 200.000€, rendement espéré de 9% sur Homunity © Fotolia.com

Homunity lance le financement de 200 000 € pour cette opération, avec des mises de fonds minimales de la part des investisseurs particuliers de 1 000€. L’investissement, qui se déroulera sur 12 mois, propose un rendement net avant impôts de 9% annuel.

Permis de construire et commercialisation. Le permis de construire du projet est purgé de tout recours. La résidence a connu un beau succès commercial puisque 5 appartements ont d’ores et déjà trouvé preneurs depuis le lancement en juillet 2016.

Des prix de vente attractifs. Les appartements aux prestations haut de gamme sont proposés à la vente à un prix compétitif par rapport au marché local, compris entre 3 800€ et 4 300€/m², surfaces extérieures incluses.

Une résidence intimiste attractive

Chacun des appartements de la résidence « Les Terrasses Gabriel » dispose de surfaces habitables généreuses, de deux places de parking, d’une cave et de beaux espaces extérieurs. La conception traditionnelle du bâtiment permettra au chantier de ne durer que 12 mois.

Un promoteur qui a fait ses preuves. Spécialisé sur le marché Varois, Promovar, créé en 2015, a produit plus de 120 logements. Aujourd’hui, il dispose de plusieurs opportunités, mais son niveau de fonds propres ne lui permet pas d’y répondre intégralement. Pour libérer une partie de leurs fonds propres, les dirigeants de Promovar ont décidé de faire appel à Homunity, plutôt que de faire entrer un associé au tour de table de l’opération.

«  Financer une opération via Homunity est 3 fois plus compétitif que de faire entrer au tour de table un associé et permet aussi de se décharger intégralement de la recherche de financement et du reporting à faire à chacun des associés. », précise Quentin Romet, Cofondateur d’Homunity.

Homunity en bref…

Créée par Quentin Romet, Arnaud de Vergie et Charles Teytaud, Homunity est une plateforme de crowdfunding destinée à financer la promotion immobilière résidentielle et tertiaire, ainsi que la rénovation d’ensembles immobiliers. Homunity est un Conseiller en Investissements Participatifs (CIP) contrôlé par l’AMF et enregistré auprès de l’ORIAS sous le numéro 16003112.

Le financement participatif (immobilier, actions d'entreprise, etc.) est un placement à risques.
  • Risque de perte en capital : En cas de prêt, le capital peut ne pas être remboursé, en totalité ou en partie. En cas de prise de participation, les titres peuvent perdre la totalité de leurs valeurs.
  • Risque de blocage du capital : Vérifiez les conditions de sortie à tout moment de votre capital. Les projets imposent généralement des conditions de sortie bloquant le capital pendant une période minimale.
  • Risque de responsabilité financière : En cas de souscription en parts de SCI (et uniquement dans ce cas), l'investisseur devient en partie responsable des pertes financières du projet, pouvant largement excédé le capital initial investi.
  • Risque de portage de capital : De nombreux projets de financement participatif en actions (prise de participation) laisse penser aux investisseurs que leur capital porte sur une société donnée pour une activité donnée, alors qu'une structure financière adossée à cette société a été créée spécifiquement pour cette opération de financement participatif.

Recevoir la documentation

Documentation CROWDFUNDING IMMOBILIER HOMUNITY

Demande de dossier CROWDFUNDING IMMOBILIER HOMUNITY, sans engagement de votre part.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article CrowdFunding immobilier : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également