Immobilier : les loyers baissent légèrement sur Paris (-1.70%)

Publié le , mis à jour le

Les loyers sur Paris continuent leur baisse, sensible mais encore bien faible pour changer la donne du marché (-1.70%) depuis le début 2015. En cause indirecte, le plafonnement des loyers, qui a fait partir une bonne partie des investisseurs particuliers de la Capitale.

Les prix des locations baissent sur Paris, de 17€ en moyenne sur un an...

L’étude LocService.fr ne révèle aucune surprise, mais à le mérite d’affiner les chiffres publiés jusqu’alors sur le marché parisien.

« Sur les 9 premiers mois de 2015, le loyer moyen charges comprises est de 1.004 €, en diminution de 1,70 % par rapport à 2014. En moyenne, les chambres se sont louées 524 € pour une surface de 12 m2, les studios 806 € pour 21 m2 et les appartements d’une pièce 897 € pour 27 m2 ». Cette baisse de prix semble plus liée à la tendance du marché locatif parisien qu’à
la récente mise en place de l’encadrement des loyers.

Un loyer moyen de 1.004€ par mois, la baisse est de 17€ sur un an...

La baisse du marché parisien n’a rien de spectaculaire, puisque 1,70% de baisse sur un loyer moyen de 1.004€, cela représente 17€ de baisse en moyenne sur un an. Mais, c’est toujours cela...

Statistiquement, Paris est une ville dominé par les célibataires. Ainsi près de 43 % des demandes de locations émanent de femmes seules contre 30% d’hommes. Mais le budget moyen alloué à la location est plus important chez les hommes (838 €) que chez les femmes (822 €). Bien que disposant d’un budget plus en rapport avec le niveau de prix pratiqué dans la capitale (1.272 €) les couples ne représentent que 26 % des demandes de location.

65 % des locations parisiennes sont constituées par les meublés

Ce sont les petites surfaces, plus abordables financièrement, qui sont aussi les plus recherchées. «  Ce sont d’ailleurs ces logements qui risquent d’être le plus fortement impactés par l’encadrement des loyers  », précise LocService.fr. Ainsi le studio représente près d’une demande locative sur deux, suivi par les appartements de deux-pièces qui représentent près de 27 % des demandes.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : les loyers (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également