Location immobilière : un loyer moyen de 12,8 €/m2, en hausse de 1,5% en 2014

Publié le

La dernière étude de conjoncture de Clameur sur le marché immobilier locatif montre que la traditionnelle reprise de la rentrée ne s’est pas produite cette année. Par contre, les loyers ont continué leur hausse, de +1.5% en moyenne sur la France entière, alors que l’inflation en rythme annuelle n’est que de 0.7%.
Location immobilière : un loyer moyen de 12,8 €/m2, en hausse de 1,5% en 2014
©stock.adobe.com

Un marché locatif privé au ralenti

Habituellement, l’activité du marché locatif privé est la plus soutenue de juin à septembre (et même durant le mois d’août), le nombre de locations réalisées s’établissant en moyenne mensuelle à un niveau deux fois plus élevé que sur les cinq premiers mois de l’année. Puis après un mois d’octobre un peu plus calme, le marché enregistre une baisse d’activité : pour autant, de juin à octobre, ce sont plus de 55 % des locations qui sont réalisées, alors que durant les cinq premiers mois de l’année on enregistre un peu moins de 30 % des locations de l’année.

Ce profil infra annuel de l’activité que CLAMEUR observe depuis 1998 s’est de nouveau constaté
en 2014. Mais cette année, l’activité ne s’est pas autant redressée à la fin du printemps qu’à
l’habitude : et même si la rentrée a été meilleure que ne l’avait été la période estivale, l’activité n’a pas renoué avec le dynamisme constaté au début de l’automne 2011, par exemple. Le marché doit en effet composer avec une demande toujours inquiète et déprimée par la montée du chômage et les incertitudes sur le pouvoir d’achat. Ainsi, depuis le début de l’année 2014, la mobilité résidentielle des locataires du secteur privé connaît une nouvelle dégradation pour s’établir à 26.2 % : elle n’a donc pas vraiment bénéficié du rebond saisonnier qui habituellement se constate durant les mois d’été.

Location immobilière : un loyer moyen de 12,8 €/m2, en hausse de 1,5% en 2014

Les loyers en région

Après avoir commencé l’année 2014 en n’affichant qu’une très faible progression, le rythme de la
hausse des loyers s’est accéléré durant le printemps, comme chaque année à la même époque. Puis le rythme de progression des loyers a ralenti durant les mois d’été, pour s’accélérer en septembre et en octobre, comme cela est habituel à cette période de l’année : à fin octobre, en rythme annuel, les loyers sont en hausse de 1.5 %, pour une inflation estimée à 0.7 %.

Ainsi depuis 2006, les loyers de marché ont augmenté de 1.5 % par an, en moyenne, donc à un
rythme inférieur à celui de l’inflation (+ 1.6 % en moyenne, chaque année) : le décrochage est
remarquable, puisque de 1998 à 2006 ces mêmes loyers avaient augmenté de 4.0 % chaque année, pour une inflation qui était de 1.8 % par an. Le changement de rythme de progression des loyers constaté depuis 2006 accompagne évidemment le ralentissement de l’activité locative privée observé dans le même temps sous l’effet des crises économiques qui se succèdent et de la paupérisation des candidats à la location (montée du chômage, ralentissement puis baisse du pouvoir d’achat, dégradation des aides personnelles au logement …).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Location immobilière : un (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également