Prix de l’immobier : l’INSEE les voit à la baisse de -1.20% sur un an

Prenez autant d’observateurs des prix de l’immobilier que vous souhaitez, vous n’aurez jamais la même vision. L’INSEE voit les prix de l’immobilier baisser de seulement -1.20% sur un an.
Prix de l'immobier : l'INSEE les voit à la baisse de -1.20% sur un an
©stock.adobe.com

Publié le

Un constat surprenant, une baisse des prix de l’immobilier légère de seulement -1.20% constatée par l’INSEE, en rythme annuel. Le marché de l’immobilier est pourtant en souffrance. Seuls des taux de crédits extrêmement bas permettent d’éviter le krach des prix.

Prix du neuf : les prix ne baisseront pas sur 2015

Les prix du neuf ne baisseront jamais vraiment. C’est normal. Il s’agit avant tout de production de nouveaux ensembles, et les coûts dans la construction ne baissent jamais. Il faudrait soit une chute des prix des terrains, soit un retour arrière violent sur les normes de construction. Deux points totalement impensables. Les prix du neuf ne baisseront donc pas sur 2015.

Prix dans l’ancien : l’amplitude de la baisse sur 2015 fait débat

Pour les prix dans l’ancien : deux écoles, les professionnels du secteur, et les indépendants. Les premiers tentent de positiver, et savent que ce marché de l’immobilier est auto-prophétique. Il suffit que les médias annoncent une baisse des prix pour que les prix baissent, c’est respectivement la même chose pour la hausse. Les professionnels confirment que la baisse des prix est réelle, mais qu’elle devrait être encore contenue en 2015. Le krach de l’immobilier en France ne serait donc pas encore pour cette année.

Et puis, de façon plus et moins ordonnées, les indépendants du secteur. Ceux qui participent aux transactions immobilières en mettant en relation les particuliers, confirment que les prix sont toujours sur-évalués, que la baisse devrait logiquement se poursuivre. Pour eux, le marché est calme, mais loin d’être stoppé. La crainte n’est pas sur les prix, mais sur les taux d’intérêts. A ce jour, les acheteurs ont gagné un pourvoir d’achat important, ce qui soutient les prix de l’immobilier. Avec une remontée des taux, les prix devraient alors bien plus souffrir, et ce sera le vrai signal de fin des prix sur-évalués.

INSEE : Troisième trimestre 2014, les prix des logements baissent de nouveau sur un an (–1,2 %)

Pour l’INSEE, au troisième trimestre 2014, les prix des logements augmentent de 0,9 % par rapport au trimestre précédent. Cette hausse est de la même ampleur pour les logements anciens et les logements neufs (+0,9 %). Sur un an, les prix des logements en baisse pour le dixième trimestre consécutif.

Prix de l’immobier : l’INSEE les voit à la baisse de -1.20% sur un an
Prix de l’immobier : l’INSEE les voit à la baisse de -1.20% sur un an © Fotolia.com

Sur un an, les prix des logements diminuent au troisième trimestre 2014, pour le dixième trimestre consécutif (–1,2 %, comme au deuxième trimestre). Les prix des logements anciens baissent quasiment au même rythme qu’au deuxième trimestre (–1,2 %). Les prix des logements neufs baissent (–0,7 %) après une quasi-stabilité au deuxième trimestre et trois trimestres précédents en hausse.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Prix de l'immobier : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également