🚀 CrowdFunding Immobilier : nouveau record de collecte en 2020, un succès bluffant

CrowdFunding Immobilier : nouveau record de collecte en 2020 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les épargnants ont-ils peur de la crise ? Pas vraiment. À en croire le nouveau record de collecte du crowdfunding immobilier en 2020, année pour le moins trouble et source d’inquiétudes, l’engouement des investisseurs s’est largement amplifié pour cet investissement à risque de perte en capital.

Publié le

En mars, lors de ce premier confinement choc, nous nous posions cette question : le CrowdFunding immobilier peut-il tenir le choc face au retournement du marché de l’immobilier ? Et bien nous avons la réponse, Oui ! Le marché de l’immobilier a plié mais ne s’est pas rompu. Bien au contraire.

2020 : une année folle pour le crowdfunding immobilier

Fundimmo, plateforme française de financement participatif immobilier, dévoile les résultats de la 5ème édition du baromètre du crowdfunding immobilier, réalisé auprès de 32 plateformes [1], en collaboration avec HelloCrowdfunding. Malgré des ralentissements liés à l’épidémie de Covid-19, le crowdfunding immobilier a poursuivi sa forte progression en 2020, avec plus d’un demi-milliard d’euros collectés en progression de 35% par rapport à 2019. L’année 2020 représente à elle seule 41% de la collecte totale depuis 2016.

Niveau de collecte record en 2020, peur de rien !

Avec 505 millions d’euros collectés en 2020 contre 373 en 2019, le marché bat un nouveau record en pleine crise économique, témoignant de la force du modèle et de la résilience du marché immobilier. Le nombre de projets financés est en progression (+8%) : 589 opérations en 2020 contre 544 en 2019, une hausse modérée en raison des confinements qui ont limité le nombre de projets. La hausse globale de la collecte s’explique donc par des projets financés plus importants que l’an passé.

Nouveau record logique pour les remboursements

C’est assez logique, chaque année devrait être un nouveau record pour les remboursements, tant que la collecte effectue des nouveaux records de son côté. L’inverse serait très inquiétant. Les montants remboursés sont également en forte croissance : 180 millions d’euros en 2020 contre 103 millions d’euros en 2019, soit une hausse de 75%, directement liée à la croissance annuelle de la collecte des années précédentes, et qui témoigne de la solidité du modèle du crowdfunding immobilier, les confinements n’ayant pas impacté de manière significative la vitesse des remboursements sur l’année 2020. Le nombre de projets remboursés est également en hausse, passant de 220 en 2019 à 310 en 2020 (+41%).

Rendement moyen brut de 9.3%

Le taux de rendement moyen est en légère hausse, à 9,3% par an en 2020 (9,2% par an en 2019). Les performances passées ne préjugent en rien des performances à venir.

CrowdFunding Immobilier : chiffres clés 2020

📌 CrowdFunding Immobilier
Rendement moyen brut (non garanti)
9.3%
Nombre moyen d’investisseurs par projet
177
Montant moyen investi par investisseur par projet
4.711€
Taux de retard des remboursements (moins de 6 mois)
4.4%
Taux de retard des remboursements (moins de 12 mois)
5.7%
Taux de défaut (perte en capital, cumulé depuis 2012, aucun cas de défaut signalé en 2020)
0.16%

(source : 5e baromètre FundImmo/HelloCrowdfunding)

Essentiellement des projets résidentiels

Parmi les 578 projets financés en 2020, 79,2% étaient des projets orientés sur le résidentiel, loin devant les commerces (6%), les bureaux (4,8%), les résidences séniors & étudiantes (4,7%), les hôtels (2,2%), les projets d’aménagement (1,8%), et la logistique (1,3%). La baisse de la part des commerces et bureaux (moins de 11% en 2020 contre 13% en 2019) s’explique par l’impact de la crise sur la construction de nouveaux bâtiments de ce type. On note aussi la montée en puissance d’une nouvelle typologie d’actifs : les résidences seniors et étudiantes, qui étaient quasi négligeables en 2019 et qui représentent près de 5% des projets en 2020, soit 23,6 millions d’euros de collecte.

Opérations de marchands de biens

La part des opérations de marchands de biens (achat de biens qui sont ensuite valorisés puis revendus avec une plus-value) est elle aussi en hausse : elles représentent 38,8% de la collecte en 2020, contre 23% en 2019, soit une augmentation de près de 69%. Cette diversification explique en partie la montée en puissance du résidentiel.

Baisse légère des retards de remboursements, stabilité du taux de défaut moyen

Le taux de retard moyen, qui prend en compte uniquement les dépassements de l’échéance contractuelle maximum depuis 2012, est en baisse de 1,91 points sur les retards de moins de 6 mois, et de 1,99 points sur les retards de plus de 6 mois par rapport à l’année 2019. Ils s’élèvent respectivement à 4,4% et 5,7%. Dans le détail, seulement quelques acteurs concentrent des retards conséquents. Cette baisse peut s’expliquer mécaniquement par les montants remboursés qui suivent leurs cours et la croissance de la collecte.

Le taux de défaut moyen, calculé sur la base de projets ayant subi une perte en capital et/ou une perte des intérêts depuis 2012, est évalué à 0,16%, en baisse de 0,41 points : aucun nouveau cas de défaut n’a été avéré en 2020. Dans une démarche de transparence, l’agrégateur de projets HelloCrowdfunding actualise tous les mois les données sur le déroulement des différents projets, permettant ainsi d’identifier les projets en retard.


[1Plateformes ouvertes ou ayant financé des projets immobiliers, et immatriculées auprès de l’AMF ou de l’ACPR (données analysées sur la période de janvier à décembre 2020) : Anaxago, Baltis Capital, Beefordeal, Citesia, Clubfunding, Credit.fr, Euroraiser, Find and Fund, Finple, Fundimmo, Gwenneg, Homunity, Immocratie, Immovesting, Inidev, Koregraf, La première brique, Lendopolis, Les Entreprêteurs, Lita.co, Look and fin, Lymo, Monego, My capital immo, October, Pret Up, Raizers, Upstone, Vatel Direct, Wesharebonds, Weeximmo, Wiseed.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article 🚀 CrowdFunding (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

1 commentaire

Sur le même sujet

A lire également