Crédits immobiliers : le coût du risque flambe et les taux baissent légèrement, allez comprendre !

Crédits immobiliers : le coût du risque flambe et les taux baissent légèrement, allez comprendre ! © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Alors que les banques ne cessent de renforcer leurs provisions face aux défauts de remboursements des crédits octroyés, les taux des crédits immobiliers seraient de nouveau en baisse selon l’étude mensuelle de référence. Puisque nous marchons sur la tête...

Publié le

Les taux des crédits immobiliers se replient en juillet

Le mois dernier, les taux des crédits immobiliers accordés par le secteur concurrentiel se sont en moyenne établis à 1,25%, détaille dans un communiqué l’observatoire Crédit Logement/CSA, qui associe les principales banques françaises à un institut d’études de marché. C’est un repli par rapport à juin et, plus globalement,une pause dans la tendance à la hausse des taux des crédits immobiliers français depuis le début de la crise du virus au printemps. En effet, les banques ont d’abord "augmenté les taux des nouveaux crédits accordés afin de limiter les conséquences de la crise sur leurs équilibres financiers", rappelle l’observatoire.

Résultats des banques au 2e trimestre 2020

Résultats des banques au 2e trimestre 2020
Résultats des banques au 2e trimestre © FranceTransactions.com

Résultats des banques

Comme au premier trimestre 2020, la récession liée à la pandémie COVID fait exploser le coût du risque des banques. En hausse de près de +70% en moyenne, les provisions pour défauts de crédits sont nécessaires compte-tenu de la chute de l’activité économique. L’activité du deuxième trimestre est attendue encore en plus forte baisse.

Réseaux bancairesRésultats T2 2020 avant impôt (en millions d’euros)Résultats T1 2020 avant impôt (en millions d’euros)
BNP Paribas
2300
1280
Banques Populaires
140
441
Caisses d’Epargne
282
459
Crédit Agricole
(parution le 6/08)
638
Natixis
-57
-205
Oney Banque
21
13
Société Générale
-1260
-326

La liste des réseaux bancaires est affichée par ordre alphabétique. Source chiffrée : publication des banques.

Des critères d’octroi de prêts de plus en plus resserrés

Mais, ces dernières semaines, elles ont "révisé à la baisse leurs barèmes afin de soutenir la demande de crédits immobiliers", poursuit-il. Même si les taux se replient et restent ainsi proches de leurs plus bas niveaux historiques, cela ne signifie pas pour autant que les banques allègent tous leurs critères pour octroyer des prêts immobiliers.

Seuls les dossiers solides passent... Du coup, taux et coût peuvent baisser

Ainsi, la durée moyenne des prêts octroyés a fortement baissé en juillet pour s’établir à 224 mois - un peu moins de 19 ans -, soit six mois de moins qu’en juin. "Le déplacement de la production vers des prêts de plus courte durée répond à la transformation des clientèles", commente l’observatoire.
Depuis le début d’année, les banques ont en effet tendance à réduire la part des emprunteurs immobiliers les plus jeunes et les moins fortunés, soit ceux qui tendent à emprunter sur les plus longues durées.

Selon l’observatoire et d’autres acteurs du marchés, c’est non seulement la conséquence de la crise mais aussi de recommandations formulées fin 2019 par les autorités financières pour restreindre légèrement les critères d’emprunt.

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/09/2020
Durées de créditTaux maxi. Taux moyens Taux mini.
7 ans1,00 %0,85 %0,39 %
10 ans1,20 %0,95 %0,50 %
15 ans1,40 %1,10 %0,75 %
20 ans1,70 %1,30 %0,90 %
25 ans2,05 %1,60 %1,08 %
30 ans2,45 %1,90 %1,55 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/09/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédits immobiliers : le (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également