Immobilier locatif : forte hausse du volume d’offres de locations meublées

Immobilier locatif : forte hausse du volume d’offres de locations meublées © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les propriétaires de locations meublées se détournent des AirBnb et autres plateformes de locations touristiques pour revenir sur le marché classique de la location meublée. Les incertitudes persistantes sur la crise sanitaire mais surtout la forte baisse du taux de réservation via ces plateformes ont fait chuté leur rendement. Pour les propriétaires, les crédits immobiliers restent à rembourser... Faute de mieux.

Publié le

La fin du jackpot des locations touristiques ?

Certains en avaient fait leur activité principale, quitte à ne pas respecter totalement la ligne jaune. Louer pour sous-louer, jusqu’à plusieurs appartements sur Paris ou la proche banlieue ou encore à Bordeaux, Toulouse . Les locations touristiques représentaient une manne financière importante, bien plus rentable que la location nue, ou en meublé classique. Mais avec le confinement et cette crise sanitaire qui n’en finit plus, les touristes étrangers ont bien du mal à revenir dans les grandes villes françaises. Du coup, pour les propriétaires, il faut revenir à la location meublée classique, d’où une explosion des offres de location, constatée par SeLoger.

Une hausse exponentielle des offres de locations meublées

SeLoger a souhaité analyser l’évolution de l’offre locative meublée dans 10 grandes agglomérations françaises et il s’avère que le volume d’annonces de biens meublés affiche une hausse exponentielle dans diverses agglomérations. Des villes où la pratique de la location meublée de courte durée était très répandue.

"L’étude SeLoger montre que le volume d’annonces de meublés dans des villes comme Bordeaux, Nice ou Paris enregistre une hausse historique. Et ceci est encore plus marqué concernant les annonces de studios à louer. A Bordeaux par exemple, c’est 91% d’annonces de meublés en plus et +134% pour les studios. Encore faut-il que la demande puisse absorber cette arrivée massive de biens meublés sur le marché ?" souligne Séverine Amate, Porte-Parole chez SeLoger.

VillesVolume d’offres de locations meublées (par rapport à 2019)
Bordeaux
+91%
Nice
+84%
Toulouse
+60%
Paris
+67%
source chiffrée SeLoger

Les loyers des meublés explosent !

Concernant les loyers, d’après l’étude SeLoger, si l’on compare entre elles la période allant du 11/05 au 31/08/2020 et celle allant du 11/05 au 31/08 de l’année dernière, il ressort que les loyers bordelais des meublés - tous biens confondus - affichent une forte hausse : +12 % !
Dans le même temps, les montants des loyers reculent de 10 % à Rennes, de 3 % à Strasbourg et de 4 % à Nice. Sur l’année, cette fois, les loyers des meublés progressent de 10 % à Annecy (+ 0 % pour les locations vides) mais ils chutent de 22 % à Rennes (+ 3 % pour les locations nues).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier locatif : forte : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également