Hausse des loyers étudiants : +1.31% en moyenne par rapport à 2017, malgré une offre grandissante

Publié le , mis à jour le

De nombreuses résidences étudiantes sortent de terre, et pourtant, ne semblent pas réduire le déficit de logements. Ces premières ne représentent que 4 à 5% du marché. Ainsi, la hausse des loyers étudiants continue sur sa lancée. Si les loyers les plus élevés de France sont sans surprise sur Paris, 830€ en moyenne, ce n’est pas dans la Capitale qu’ils augmentent le plus, mais à Lyon et à Nice.

Logements étudiants : encore +1.31% de hausse sur 2018

Le coût de la vie continue d’augmenter pour les étudiants, révèle la dernière étude publiée par l’UNEF. Une hausse de 1,31 % est observée dans l’ensemble des villes étudiées par rapport à la rentrée 2017. Le loyer représente en moyenne 54 % du budget des étudiants, il constitue le plus gros poste de dépense et une source majeure d’inégalité territoriale.

Paris la ville la plus chère

À Paris et plus globalement en région parisienne, où les loyers sont les plus chers, l’augmentation est en moyenne inférieure à 1 %, bien que la seule ville de Nanterre enregistre une hausse de 4,90 %.

Lyon et Nice, lies villes où les loyers augmentent le plus

Le coût des logements étudiants augmentent également assez fortement en province : + 2,90 % à Nice et + 2,85 % à Lyon, où il faut débourser entre 500 et 600 euros par mois en moyenne. C’est à l’ouest que l’on trouve les loyers les moins élevés, comme à Brest (327 €), Le Mans (331 €), Poitiers (332 €) et Limoge (334 €) qui est par ailleurs la ville où la vie étudiante est la moins chère de la rentrée 2018.

Loyers étudiants
Loyers étudiants © Statista

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Hausse des loyers étudiants : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également