Prix de l’immobilier : retournement du marché ou pas ? Tout va se jouer maintenant !

Prix de l’immobilier : vers une baisse plus marquée des prix en 2021 ? © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les prix de l’immobilier ont cessé leur ascension, même à Paris. Les dernières publications rapportent une stabilisation globale des prix, même avec de légères baisses dans les grandes villes depuis ces 3 derniers mois. C’est dans les six prochains mois que tout va se jouer, alors que 2021 approche, avec un chômage attendu au plus fort.

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Stabilisation des prix de l’immobilier, nous y sommes !

C’est une très bonne nouvelle. Pour de nombreux observateurs, cela signifie que ce marché revient sensiblement à la raison. Éloignant ainsi le scénario d’une bulle spéculative alimentée par des Français investissant à tout prix dans l’immobilier, de peur d’une faillite du système financier ou du retour d’une forte inflation. Les prix de l’immobilier se sont stabilisés depuis ces 3 derniers mois. Ces prix sont même en baisse à Paris (-0.50% sur les 3 derniers mois).

Si la situation sanitaire et économique continue de se détériorer davantage, la baisse des prix de l’immobilier pourrait s’accélérer. D’autant plus que l’année 2021 arrive désormais rapidement.

2021, explosion du chômage, forte reprise d’ores et déjà compromise

L’année 2021 ne sera pas l’année de la forte reprise tant espérée. Le chômage est attendu à son point haut en 2021, et même si gouvernement décide de reconduire les mesures financières de maintien en chômage partiel de longue durée. Le rebond économique attendu en 2021 sera plus faible qu’attendu (Le FMI est de cet avis également). Le plan de relance de 100 milliards d’euros ne devrait pas générer plus d’un 1,1 point de PIB. Ridicule face à la chute subie en 2020. De plus, les derniers événements annulés, à l’instar du salon de l’agriculture de 2021, devant se dérouler en février/mars 2021 ne présage rien de bon. Les acteurs économiques ne se préparent pas à une reprise, mais à un maintien dans une situation de crise sanitaire sous surveillance.

Evolution des prix de l’immobilier dans les grandes villes françaises

VillesPrix au M2 (*)Evolution prix sur 3 derniers moisEvolution prix sur 1 an
Aix-en-Provence
4 814€
0,007%
0,027%
Angers
2 453€
0,017%
0,081%
Besançon
1 999€
0,009%
0,034%
Bordeaux
4 611€
-0,002%
0,009%
Boulogne-Billancourt
8 863€
0,004%
0,023%
Brest
1 791€
0,027%
0,092%
Caen
2 208€
-0,006%
0,035%
Clermont-Ferrand
1 910€
0,003%
0,063%
Dijon
2 340€
0,014%
0,082%
Grenoble
2 421€
0,008%
0,001%
Le Havre
1 854€
0,008%
-0,008%
Le Mans
1 526€
-0,01%
-0,003%
Lille
3 095€
-0,01%
0,051%
Limoges
1 449€
0%
0,006%
Lyon
4 983€
0,004%
0,057%
Mulhouse
1 161€
0,004%
-0,005%
Nantes
3 589€
0,021%
0,069%
Nice
4 451€
-0,004%
0,025%
Strasbourg
3 077€
0,017%
0,029%
Marseille
3 063€
0,005%
0,038%
Metz
1 822€
-0,008%
-0,013%
Montreuil
6 597€
0,007%
0,071%
Montpellier
3 046€
-0,01%
0,03%
Nîmes
2 038€
0,012%
0,006%
Orléans
2 189€
0,007%
0,022%
Paris
10 540€
-0,005%
0,042%
Perpignan
1 532€
-0,016%
-0,027
Rennes
3 575€
0,01%
0,061%
Reims
2 268€
0,008%
0,041%
Saint-Denis
3 888€
0,008%
0,044%
Rouen
2 368€
0,002%
0,018%
Saint-Étienne
1 103€
0,002%
-0,011%
Toulon
2 735€
-0,005%
0,006%
Toulouse
3 424€
-0,003%
0,054%
Tours
2 583€
-0,003%
0,007%
Villeurbanne
3 687€
-0,002%
0,07%
Liste triée par nom de ville. Baromètre des prix de l’immobilier en France. (*) Prix hybride (appartement et maison confondus) en €/m2. Source Meilleuresagents.com

Les primo-accédants largement majoritaires sur le marché

C’est également un signe du ralentissement du marché. Les investisseurs sont de plus en plus rares. Ils reportent logiquement leurs investissements dans l’attente de l’évolution de la situation et de la levée des incertitudes. Les primo-accédants, selon les données du courtier VousFinancer, constituent désormais les deux-tiers (66%) des acheteurs du marché. En période plus sereine, les investisseurs (non primo-accédants) et les primo-accédants se partagent peu ou prou le marché.

Pas de krach de l’immobilier, mais une correction des prix ?

Personne n’évoque sérieusement un krach immobilier, seule une forte remontée des taux d’intérêt pourrait inverser fortement la dynamique du marché. Tout au plus une baisse plus marquée des prix. Ce ne serait du reste qu’un juste retour des choses.

Donnez votre avis sur l’évolution des prix de l’immobilier en 2021 !

Ce sondage effectué en ligne n’est pas représentatif, compte-tenu de l’absence d’échantillonnage des votants. Le résultat est purement indicatif. Il ne peut donc être généralisé ou considéré comme un avis de la population ou d’une catégorie de la population.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Prix de l'immobilier (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également