MaPrimeRénov’ n’est pas accessible à tous, usufruitiers, nus-propriétaires, indivisaires, SCI : exclus du dispositif

MaPrimeRénov’ des conditions d’exclusions pour une aide pour tous... © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Mauvaise découverte des conditions d’application pour l’allocation MaPrimeRénov’. Alors que la communication porte sur l’universalité de l’accès à l’allocation MaPrimeRéonv’, la découverte des petites lignes des conditions d’application peut rendre amer de nombreux propriétaires.

Publié le

MaPrimeRénov’ n’est pas accessible à tous !

Certes, le plafond de revenus n’est plus une condition d’exclusion, mais seulement de modulation de la prime MaPrimeRénov’ accordée pour les travaux de rénovation énergétique concernés. Certains propriétaires, pourtant occupants de leur bien, se voient refuser leur dossier MaPrimeRénov’. Pourquoi ? Tout simplement car il faut être pleinement propriétaire occupant pour bénéficier de MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov’ : pas de bien immobilier démembré

Ainsi, les propriétaires avertis, qui ont mis en place à juste raison, une donation partage aboutissant à un démembrement de leur résidence principal (conservant l’usufruit et leurs enfants ayant la nue-propriété), se voient être exclus du dispositif. Les usufruitiers et les nus-propriétaires sont exclus de MaPrimeRénov’. Un usufruitier occupant ou un nu-propriétaire occupant ne peuvent pas non plus bénéficier de MaPrimeRénov. Seuls les pleins propriétaires occupants sont éligibles à MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov’ : pas d’indivision

De même, les biens en indivision sont exclus de MaPrimeRénov’. Les ndivisaires ne sont pas éligibles, sauf s’ils occupent ensemble le logement. Dans ce cas-là, une seule prime doit être demandée pour l’ensemble de l’indivision.

MaPrimeRénov’ : pas de SCI

Les SCI (société civile immobilière) ne sont pas éligibles à MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov et viager ?

L’acquéreur (ou débirentier) peut bénéficier de MaPrimeRénov’ s’il est en viager libre, car à la date du contrat de vente en viager il acquière la propriété et le droit d’usage et d’habitation du bien immobilier. Il peut alors en jouir de la manière qui lui convient et notamment engager les travaux qui sont entièrement à sa charge. Dès lors qu’à la date du début des travaux il occupe le bien à titre de résidence principale,
il peut prétendre à bénéficier de MaPrimeRénov’.

En revanche, dans le cas d’un viager occupé, l’acquéreur ne peut bénéficier de MaPrimeRénov’ car le crédirentier continue à occuper le logement. Ce point rend donc incompatible la possibilité pour le débirentier de bénéficier de MaPrimeRénov’ puisqu’il ne peut justifier d’occuper le logement à titre de résidence principale. Le vendeur (ou crédirentier) ne peut pour sa part pas bénéficier de MaPrimeRénov’ car il n’est plus propriétaire du bien.

Un client ayant acheté un bien et voulant le rénover avant d’yemménager peut-il bénéficier de l’aide ?

Le logement doit être occupé à titre de résidence principale par le ou les
propriétaires à la date de début des travaux et prestations.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article MaPrimeRénov' n'est : Publiez un commentaire ou posez votre question...

5 commentaires

  • En écoutant les médias,qui prône a touts azimuts que la nouvelle prime -renov était destinée à TOUS LES FRANÇAIS nous nous étions décidés à changer notre ancienne chaudiere fuel contre une pompe a chaleur car vu nos revenus modestes en tant que retraités , cette opportunité nous aurai enfin permis de réaliser notre projet car il nous paraissait essenciel de pouvoir faire un geste pour la planète et de pouvoir accéder à une énergie propre.Avons réalisés plusieurs devis et après avoir consulté un conseiller départemental pour l’énergie, il s’est avéré qu’en étant usufruitier ,et notre fille nu- proprietaire de la maison que nous habitons depuis toujours ,nous ne sommes pas éligibles à la fameuse prime-renov.Donc les travaux sont gelés et nous allons devoir garder notre chaudiere fuel qui fonctionne toujours.Juste dommage pour la planète et le plan de relance du gouvernement. NOUS ESPERONS UNE REVISION RAPIDE DE CE NON SENS.

    Répondre à ce message

    • Je suis exactement dans le mème cas que vous, nous avons mis notre maison au nom de notre fille il y a plus de 25 ans et nous sommes restés occupant usufruitier, ma femme est décédé en 2018, je vais sur 84 ans et vie seul dans la maison, j’ai une Chaudière Fioul que ma fille aux revenus modeste voudrait remplacer par une pompe a chaleur. Hélas elle n’est pas " propriétaire occupante " et de ce fait n’a pas droit aux aides. Encore une vilaine anomalie de notre pléthorique administration, et bien sur n’en ayant pas les moyens elle ne fera pas cette amelioration qui aurait permis de ne plus polluer avec la chaudière au Fioul. D’un coté on vous claironne sans arrêt qu’il faut assainir notre planète, et de l’autre on fixe encore des exceptions privant mème des gens au salaire très modeste du benefice de l’aide de l’etat.Conclusion, nettoyage habituel de la chaudière et remplissage de la cuve de 3000 litres avec la belle fumée qui continuera à empoisonner le voisinage. Ce pays marche vraiment sur la tète.

      Répondre à ce message

  • Je suis veuve et commençait à me réjouir de cette nlle loi puisque ma maison nécessite des travaux pour économie d’énergie ! Patatras ! Les usufruitier n’y ont pas droit ! Combien de veuves ou veufs n’ont-ils pas réalisé leur succession en ne gardant que l’usufruit du bien ? Cette prim’renov est un leurre !

    Répondre à ce message

  • bonjourqu’elle aide en temps qu’usufruitier occupant pour changer sa chaudière au fioul ?RIEN !!!Je rappelle que l’usufruitier paie l’impot fonciercette loi est très réductrice, elle ne vas pas dans le sens de l’ économie d’énergie et de l’aide aux ménages modestesj’espère qu’elle sera revuecordialement

    Répondre à ce message

Sur le même sujet

A lire également