Réduction des APL de 5 euros : la connerie a maintenant un nom !

Publié le , mis à jour le

"Une connerie sans nom" selon Emmanuel Macron, c’est en ces termes que le Président de la République aurait réagi, selon Le Canard enchaîné, dans son édition de ce mercredi.

Une nouvelle véritable usine à gaz que cette réduction des APL de 5€. En abaissant de 5€ le montant des APL, 50.000 bénéficiaires en seraient exclus, ce que ne souhaite pas le gouvernement. Son idée serait donc d’abaisser le seuil de versement minimum de 5€ également, mais du coup, cela ferait quelques dizaines de milliers de bénéficiaires des APL en plus. Bref, en souhaitant faire des économies, le gouvernement s’apprête à dépenser plus... Il est bon de rire parfois, mais il s’agit ici, malheureusement, d’un comique de répétition, à utiliser avec parcimonie.

150 millions d’économies, réduction de 5€ des APL... Oui, mais non...

La Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), qui gère les aides au logement, avait déploré n’avoir "pas été consultée" sur la baisse de 5 euros par mois et par foyer à partir d’octobre décidée par le gouvernement.

Le gouvernement cherchant à réduire les dépenses de l’Etat a cru bon de réduire de 5€ les APL. Sauf que les impacts n’ont pas vraiment été étudiés... Et le couac n’a pas manqué.

50.000 bénéficiaires des APL ne le seront plus... A moins que...

Selon les derniers chiffres publiés par la Caisse nationale des allocations familiales, ils sont exactement 48.396 à percevoir aujourd’hui entre 15 et 19 euros par mois en aide au logement : un peu plus de 20.000 touchent une aide personnalisée au logement, 19.757 sont bénéficiaires d’une allocation de logement à caractère social (ALS) et 8415 d’une allocation de logement à caractère familiale (ALF).

Pas d’APL versée en dessous de 15€

Or sous les 15 euros, les APL ne sont pas versées. Ces bénéficiaires en seraient donc exclus. Mais le ministère n’a pas dit son dernier mot ! L’idée brillante serait donc d’abaisser ce seuil de versement à 10€ seulement.

En abaissant le seuil de versement à 10€, plus de 43.000 nouveaux bénéficiaires des APL ?

Mais du coup, ce serait plusieurs dizaines de Français qui seraient bénéficiaires des APL avec ce nouveau seuil de versement. Une économie budgétaire qui passerait donc à l’as, une nouvelle fois.

Sur le même sujet

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Réduction des APL de 5 (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

6 commentaires

  • Bonjour à tous,
    Baisser le seuil de 5 Euros ne ’’coûte" que 5 160 000 Euros ( 43 000*10*12) soit 3,4% des économies annuelles annoncées (150 millions d’Euros).
    Avant d’écrire n’importe quoi il serait bon de réfléchir et vérifier ce que l’on veut annoncer.
    Cela s’appelle le professionnalisme.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Réduction des APL de 5 euros

    11 août 13:23, par Cafti

    Non, l’économie n’est pas pour l’État, elle est pour les contribuables. Selon vous comment est financée l’APL ?
    Cela dit rien ne vous empêche d’écrire à votre député pour lui apprendre que vous souhaitez qu’on augmente vos impôts.
    Mais ici (en supprimant l’espace après les deux /) :
    http://
    vous apprendrez que cette baisse de 5 € par mois est une bonne idée :
    « Ce dispositif coûte très cher et son effet positif sur le logement est limité.
    On ne manque pas de rapports et d’analyses montrant que la politique du logement actuelle cumule trop de dispositifs d’aide coûteux et inefficaces, dont le seul effet est d’augmenter le prix du logement pour tous, y compris ceux qui n’en bénéficient pas ;
    trop de contraintes limitant la construction de logements, en particulier dans les grandes agglomérations ou les gens veulent s’installer. Le faire en les baissant d’un montant raisonnable laisse le temps aux loyers de s’adapter. »
    Problème, la défiscalisation immobilière coûte (encore plus) cher, est aussi inutile et produit les mêmes effets pervers.
    Curieusement, on n’y touche pas.

    Répondre à ce message

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)