Crédit immobilier : le taux de refus de prêt a triplé en 10 mois pour atteindre 15%

Crédit immobilier : le taux de refus de prêt a triplé en 10 mois pour atteindre 15% © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Crise oblige, les banques sont de plus en plus frileuses pour prêter. Les craintes de défaut de paiement s’accumulent et les banques provisionnent des montants importants afin de palier ces risques. Le taux de refus de prêt est passé de 5% à fin 2019 à 15% en octobre, selon les informations concordantes de plusieurs courtiers.

Publié le , mis à jour le

Publicité

OFFRE SCPI

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Si les taux des crédits immobiliers restent très bas, cela n’est pas le souci actuel pour les emprunteurs. Il faut avoir un dossier solide (respect strict du taux d’endettement inférieur à 33%) pour obtenir un crédit immobilier. Les banques sont de plus en plus réticentes face à la crise économique qui ne fait que débuter.

Le taux de refus de crédit immobilier a triplé en 10 mois

Les courtiers en crédits immobiliers le confirment. Après l’annonce de CAFPI de l’augmentation de 40% des dossiers de prêts refusés, au tour de VousFinancer d’indiquer que le taux de refus des dossiers présentés auprès des banques a explosé. Il est passé de 5% fin 2019 à près de 15% pour les mois de septembre et octobre. Et le pire reste à venir...

En septembre et octobre, le taux de refus des dossiers de crédit (part des dossiers de crédit envoyée aux banques qui n’obtient aucun accord de crédit) a continué à augmenter, mais dans une moindre mesure. Sur 2 mois, il atteint 15 % des dossiers, portant ainsi le taux de refus sur l’ensemble de l’année 2020, à 11,5 % des dossiers, contre 10,7 % à fin aout. Pour rappel, en 2019, le taux de refus était de 5,5 %.

PériodesTaux de refus par les banques des dossiers de prêts
septembre/octobre 2020
15.0%
août 2020
10.7%
juin 2020
9.8%
mai 2020
6.6%
Moyenne en 2019
5.5%
Source VousFinancer

Des taux de refus en hausse et un mouvement qui pourrait s’amplifier sans assouplissement des recommandations du HCSF.

Baisser fortement (baisse au-delà de -5%)42.84
Baisser légèrement (entre -2% et -5%)19.05
Rester stable ou presque (entre 0% et -2%)19.4
Augmenter de nouveau légèrement (jusqu’à +2%)10.3
Grimper de nouveau en flèche (+ de 2%)3.68
Je n’ai aucun avis, aucune anticipation4.73
Sondage en ligne effectué du 14 octobre 2020 au 30 juillet 2021, 2855 réponses exprimées.

« Finalement, en dépit de la dégradation de la situation économique et sanitaire, nous n’avons pas constaté d’envolée du taux de refus. Nous recevons les particuliers qui ont un projet immobilier le plus en amont possible afin de les conseiller sur le montage optimal, l’apport nécessaire et calculer au mieux leur capacité d’emprunt avec un endettement inférieur à 33 %. Certains sont parfois obligés de faire appel à l’aide familiale lorsque c’est possible, de rembourser un crédit à la consommation en cours ou de différer leur achat de quelques mois, le temps de ne plus être au chômage partiel par exemple. Nous les accompagnons pour maximiser leur chance de faire aboutir leur projet » explique Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.
« Toutefois, le nouveau reconfinement, entrainant à nouveau du chômage partiel ou une baisse de revenus pour les indépendants, pourrait pénaliser ces emprunteurs fragilisés et les contraindre à abandonner leur projet. Nous espérons donc toujours que le HCSF assouplira ses recommandations lors de sa réunion de décembre, et notamment la marge de flexibilité laissée aux banques, pour favoriser le redémarrage du marché immobilier sur l’année 2021...  » conclut Julie Bachet.

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 02/04/2021
Durées de créditTaux maxi. Taux moyens Taux mini.
7 ans1,00 %0,65 %0,21 %
10 ans1,20 %0,75 %0,33 %
15 ans1,40 %0,95 %0,48 %
20 ans1,70 %1,10 %0,59 %
25 ans2,00 %1,35 %0,68 %
30 ans2,45 %2,00 %1,78 %
(*) Mise à jour effectuée le 02/04/2021 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit immobilier : le (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

1 commentaire

Sur le même sujet

A lire également