Bourse : le CAC40 perd -7,14% sur l’année 2020

Le CAC 40 perd -7.14% sur l’année 2020 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
La Bourse de Paris a perdu 0,86% à la clôture jeudi, affectée par l’annonce de nouvelles taxes américaines contre l’Union européenne, bouclant une année 2020 très mouvementée sur un recul annuel de 7,14%, la quatrième baisse en dix ans.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Seulement -7,14% sur l’année 2020...

L’indice CAC 40 a cédé 48,00 points à 5.551,41 points après la clôtureanticipée du marché parisien à 14H00, en raison de la Saint-Sylvestre. La séance du jour a été marquée par un recul des valeurs aéronautiques et des spiritueux "du fait du prochain relèvement par Washington des taxes sur certains produits européens", a signalé Franklin Pichard,directeur général de Kiplink Finance.

Pour rappel, l’indice CAC40 est hors dividendes. Ce qui constitue la performance, sur le long terme, des placements boursiers, sont justement les dividendes versés. L’allure générale du graphique montre bien, qu’à lui seul (ie sans dividende), l’indice CAC40 n’est pas gagnant sur le long terme.

Cette information aurait pu avoir plus de résonance lors d’une année classique, mais en 2020 elle a été la dernière péripétie d’une année de tous les superlatifs, sur fond de pandémie historique qui peine toujours à être endiguée. Car après une année 2019 de grande forme pour l’indice parisien qui avait pris 26%, les vents violents ont soufflé de toutes parts.

Ce fut d’abord la descente aux enfers en première partie d’année liée à la pandémie de Covid et aux conséquences dramatiques des confinements et reconfinements sur les résultats d’entreprises. Entre février et mars, l’indice parisien a cédé plus de 20%. Puis le CAC 40 s’est fortement ressaisi au deuxième semestre au moment de l’annonce de vaccins efficaces contre le virus du Covid-19, qui a déjà tué plus de 1,7 million de personnes dans le monde. L’indice parisien a pris 20% en novembre, son meilleur mois en 32 ans.

"La grande question maintenant est : et après ?", confie Michael Hewson, analyste en chef pour CMC Markets UK. "C’est une question difficile en plein milieu de la deuxième vague pandémique", concède-t-il, au moment où la vaccination n’en est qu’à ses balbutiements.

Comme nombre de dirigeants politiques l’auront expérimenté cette année, les prévisions sont encore plus difficiles à faire cette année qu’en temps normal.

Les vendeurs d’alcool souffrent des taxes

Remy Cointreau a perdu 3,97% jeudi à 152,30 euros et Pernod Ricard 2,06% à 156,80 euros. Airbus de son côté perdu 1,61% à 89,78 euros, après l’annonce de droits de douane supplémentaires par les Etats-Unis sur les produits européens, dont lespièces aéronautiques et certains alcools.

Axa cède son activité d’assurance en Grèce

L’assureur (-0,83% à 19,51 euros) a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec son homologue italien Generali afin de lui céder ses activités d’assurance en Grèce pour un montant de 165millions d’euros.

2020, année des entreprises tech

Le fabricant de matériaux semi-conducteurs Soitec a fini à la quatrième place de l’indice SBF 120 avec une envolée de 70% sur l’ensemble de l’année. Sur l’indice CAC 40, STMicroelectronics a gagné 26,3%, suivi par Worldline, qui a progressé de 25,3%, et Téléperformance (+24,8%), promu en cours d’année sur le CAC 40.

L’industrie du voyage sinistrée

"Le Covid-19 a été un cauchemar pour le secteur du voyage" cette année, résume Michael Hewsen, de CMC Markets UK. Airbus adégringolé de 31%, Air France-KLM de 48,4%, et Aéroports de Paris de 39,8% sur fond de confinements à répétition et d’avions cloués au sol.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : le CAC40 perd (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également