Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Bourse : publication des résultats trimestriels, liste des actions à suivre

Bourse : publication des résultats trimestriels, liste des actions à suivre
Les actions à suivre après la publication de résultats sur du deuxième trimestre 2022 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
La crise est annoncée partout et pourtant les résultats des grandes entreprises surprennent par leur qualité.

Publié le

👉 IPO DE SOCIÉTÉS AMÉRICAINES OU EUROPÉENES À FORT POTENTIEL

Le courtier en ligne Freedom Finance vous donne accès à une sélection d’introductions en bourse (IPO) à venir d’entreprises américaines (Discord, Reddit, Stripe, Instacart, Starlink, TikTok, Databricks, ...) et européennes (Deezer, Porsche, Sorare, etc.) via sa plateforme Freedom24.
👉 Je souhaite découvrir la plateforme Freedom24 de Freedom Finance
Bénéficiez d’1 action gratuite (valeur maximale de 600$), parmi une liste de sociétés réputées (Pfizer, Microsoft, JP Morgan, Bank of America, Telsa, Facebook, etc.), lors de l’ouverture de votre compte sur la plateforme FREEDOM24 via le programme de parrainage.
👉 Je souhaite bénéficier de cette offre de parrainage


La publication des résultats au deuxième trimestre 2022 bat son plein, et les bonnes nouvelles s’accumulent. Quelles sont les actions à suivre pour investir et potentiellement bénéficier d’un rebond des titres ? Après quelques semaines de forte baisse, les niveaux de cotation des actions des entreprises peut sembler attractif à de nombreux investisseurs. La liste des actions à suivre est présentée par ordre alphabétique.

 Air France KLM

Le groupe précise qu’Air France et KLM figurent "parmi les compagnies aériennes les plus actives en réponse à la reprise des voyages", avec un coefficient d’occupation de 82,8% au deuxième trimestre (contre 30,8% au printemps 2021). Sur la période mars-juin, le groupe aérien affiche un cash-flow libre d’exploitation ajusté positif, à 1,5 milliard d’euros (en amélioration de 1,3 milliard d’euros par rapport au même trimestre en 2021), "grâce à un EBITDA positif et à des ventes de billets dynamiques". La dette nette du groupe s’établit désormais à 6,0 milliards d’euros, en baisse de 2,2 milliards par rapport à la fin 2021, "grâce à un flux de trésorerie opérationnel libre ajusté positif et à l’émission de droits réalisée en juin 2022." Le groupe souligne avoir déjà levé 2,8 milliards d’euros sur l’augmentation de capital de quatre milliards d’euros annoncée en février dernier et précise qu’il envisagera "plus tard en 2022-2023 (...) une éventuelle émission d’obligations hybrides pour un montant pouvant atteindre 1,2 milliard d’euros sous réserve des conditions de marché."

 Amundi

AMUNDI (AMUN.PA) a annoncé vendredi des revenus nets ajustés de 1,59 milliard d’euros et un résultat net part du groupe de 527 millions pour le premier semestre. La société de gestion Amundi, filiale du Crédit Agricole, a annoncé vendredi un résultat net part du groupe ajusté de 269 millions d’euros pour le deuxième trimestre 2022 - et de 593 millions d’euros pour l’ensemble du premier semestre - lors de la publication de ses résultats vendredi. Un chiffre trimestriel légèrement en-deçà du consensus d’analystes FactSet (276 millions d’euros) mais qui "se maintient à un haut niveau", a jugé Valérie Baudson, directrice générale d’Amundi, lors de la présentation des résultats à la presse. La baisse de 17% du résultat net d’Amundi par rapport au premier trimestre 2022 s’explique par la baisse marquée des marchés et le retour à la normale attendu des commissions de surperformance (24 millions d’euros sur le trimestre). La firme a subi un effet de marché négatif de 97,8 milliards d’euros sur la période (-145 milliards sur le premier semestre), ce qui se traduit par une diminution d’encours sous gestion de 4,8% sur le trimestre. Au 30 juin 2022, les encours d’Amundi ressortaient à 1.925 milliards d’euros.

 Arkema

ARKEMA (AKE.PA) a relevé son objectif annuel de croissance de son Ebitda à périmètre constant après la progression de ses résultats au deuxième trimestre. Fort d’un chiffre d’affaires en croissance et capable d’augmenter ses prix, le groupe français de chimie Arkema a relevé ses prévisions pour l’année 2022, malgré un "environnement économique incertain" et un bénéfice net en baisse de 23% au premier semestre 2022.

 BNP Paribas

BNP Paribas (BNPP.PA) a fait état vendredi de résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre grâce au recul des provisions pour mauvaises créances malgré le ralentissement économique et à une activité vigoureuse, surtout sur les marchés. Le produit net bancaire s’inscrit à 12 781 millions d’euros au second trimestre 2022, en croissance de 8,5% par rapport au second trimestre 2021. Le résultat net part du Groupe s’élève ainsi à 3 177 millions d’euros au second trimestre 2022, en hausse de 9,1% par rapport au second trimestre 2021. Hors éléments exceptionnels, il s’établit à 3 258 millions d’euros, en hausse de 18,5%. Sur l’ensemble du premier semestre, le produit net bancaire, à 25 999 millions d’euros, progresse de 10,1% par rapport au premier semestre 2021. Le résultat net part du Groupe s’élève à 5 285 millions d’euros, en hausse de 13,0% par rapport au premier semestre 2021. Hors éléments exceptionnels, il s’établit à 5 409 millions d’euros en progression de 26,4%.

 Coface

COFACE COFA.PA a publié jeudi un chiffre d’affaires du premier semestre de 895 millions d’euros, en hausse de 14,6% à périmètre et taux de change constants.

 Engie

Engie publie un résultat net récurrent (RNR) part du groupe des activités poursuivies de 3,2 milliards d’euros pour le premier semestre 2022, contre 1,3 milliard au 30 juin 2021, grâce à la forte croissance de l’EBIT et à la baisse du taux effectif d’impôt récurrent. A 5,3 milliards d’euros, l’EBIT du groupe énergétique a augmenté de 73,1% en organique, pour un EBITDA de 7,5 milliards, en croissance organique de 43,2%, et un chiffre d’affaires de 43,2 milliards, en croissance organique de 71,3%.

 EssilorLuxottica

EssilorLuxottica publie au titre des six premiers mois de 2022 un résultat net part du groupe ajusté de 1,55 milliard d’euros, en croissance de 26%, et une marge opérationnelle ajustée à 18,4%, en hausse d’un point par rapport au pro forma de la même période de 2021. Le géant de l’optique revendique une croissance du chiffre d’affaires de 37% à 12 milliards d’euros, dont une croissance du CA comparable de 9,1%. La région EMEA maintient une croissance à deux chiffres, la région Amérique du Nord ralentit mais reste positive.

 Euronext

EURONEXT ENX.PA a annoncé pour le deuxième trimestre un Ebitda ajusté en hausse à 221,7 millions d’euros et a déclaré que le dividende de l’exercice 2022 sera ajusté pour neutraliser tout impact négatif de la cession du portefeuille de Euronext Clearing, dont la perte après impôt de 35 millions d’euros sera enrigistrée au troisième trimestre.

 FDJ

FDJ FDJ.PA a fait état jeudi d’un chiffre d’affaires en hausse de 12% à 1,21 milliard d’euros au premier semestre et d’un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 308 millions d’euros (+18%). L’opérateur de jeux d’argent a présenté ces projections alors qu’au premier semestre, ses mises se sont inscrites à 10,04 milliards d’euros, en progression de 9,7% par rapport à la période correspondante de 2021. Le résultat net du groupe s’est dans le même temps établi à 160 millions d’euros, contre 146 millions d’euros pour la période correspondante de 2021. Son résultat opérationnel courant est pour sa part ressorti à 245 millions d’euros, contre 198 millions d’euros un an plus tôt. "Compte tenu de la dégradation de l’environnement économique global, le groupe reste prudent mais confiant dans ses perspectives construites sur son modèle de jeu extensif et responsable", a commenté Stéphane Pallez, la présidente-directrice générale du groupe FDJ.

 Hermès

HERMES HRMS.PA a publié un chiffre d’affaires consolidé de 5,48 milliards d’euros au premier semestre et un résultat net part du groupe de 1,64 milliard d’euros. Les ventes d’Hermès HRMS.PA ont fortement augmenté au cours du deuxième trimestre, grâce à une croissance solide en Europe et aux États-Unis, et à un rebond important en Chine en juin, a dit vendredi le fabricant des sacs Birkin. Après les restrictions mises en place en Chine en avril et mai pour lutter contre l’épidémie de COVID-19, le groupe français, également connu pour ses foulards en soie à motifs équestres, a déclaré que ses ventes dans le pays asiatique avaient fortement rebondi au cours du dernier mois du trimestre. Le chiffre d’affaires du groupe au cours du trimestre s’est élevé à 2,7 milliards d’euros, soit une hausse de 19,5% à taux de change constant, qui exclut les fluctuations monétaires. Hermès a porté sa rentabilité opérationnelle à un niveau record de 42% au premier semestre, soit le niveau le plus élevé du secteur.

 Legrand

LEGRAND (LEGD.PA) a relevé son objectif annuel de chiffre d’affaires et publié des résultats en hausse au premier semestre. Legrand révise ses objectifs pour 2022, en visant dorénavant une croissance de ses ventes hors effet de change, revue à la hausse, comprise entre +9 et +12% (+6 à +9% en organique) et une marge opérationnelle ajustée de l’ordre de 20% des ventes. Le fournisseur de matériel électrique a vu son résultat net progresser de 13,9% à 548,1 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année, pour une marge opérationnelle ajustée à 20,5%, ’en dépit d’un environnement particulièrement instable et inflationniste’. Le chiffre d’affaires, à 4,09 milliards d’euros, a progressé de 18,5%, nourri par une croissance organique soutenue (+10,9%), à la fois dans les pays matures (+10%) et les nouvelles économies (+13,6%), et reflétant notamment le pouvoir de tarification du groupe.

 L’Oréal

L’ORÉAL (OREP.PA) a fait état jeudi d’une hausse de ses ventes en Chine au deuxième trimestre, sur fond de rebond de la demande pour les produits cosmétiques. Le numéro un mondial des cosmétiques L’Oréal a annoncé jeudi que son résultat net part du groupe avait progressé de 25,2% à 3,25 milliards d’euros au premier semestre. Le groupe a également confirmé son objectif d’une hausse de son chiffre d’affaires et de ses résultats cette année, supérieure à celle du marché mondial de la beauté. "Après deux années de pandémie, les consommateurs sont heureux de retrouver une vie sociale plus intense et veulent se faire plaisir avec des produits de beauté innovants et de qualité supérieure, ce qui stimule le marché de la beauté", a commenté Nicolas Hieronimus, le directeur général de L’Oréal. "L’Oréal progresse deux fois plus vite que le marché et renforce ainsi sa position de numéro un mondial", a ajouté le dirigeant. Sur les six premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires du groupe s’est établi à 18,36 milliards d’euros, en hausse de 20,9% en données publiées, de 13,5% à données comparables et de 13,9% à taux de change constants. Le résultat d’exploitation de L’Oréal s’est inscrit à 3,74 milliards d’euros au premier semestre, contre 2,99 milliards d’euros un an plus tôt, faisant ressortir une marge d’exploitation de 20,4%, en augmentation de 70 points de base. Selon le consensus établi par Factset, les analystes anticipaient en moyenne un chiffre d’affaires de 18,4 milliards d’euros au premier semestre, pour un résultat d’exploitation (Ebit) de 3,65 milliards d’euros et un résultat net de 3,04 milliards d’euros.

 Mersen

MERSEN CBLP.PA a publié jeudi un chiffre d’affaires semestriel record à 524 millions d’euros, en croissance organique de 11,1%, et un résultat net de 38,2 millions au premier semestre.

 Neoen

NEOEN NEOEN.PA a relevé sa fourchette d’objectif d’Ebitda ajusté pour 2022 à un niveau compris entre 380 et 400 millions d’euros, contre 360-375 millions auparavant, avec une marge d’Ebitda ajusté attendue entre 80% et 90%.

 Orpea

ORPEA (OREP.PA) a annoncé une cession immobilière de trente-deux maisons de retraite aux Pays-Bas pour un montant d’environ 125 millions d’euros.

 Renault

Renault (RENA.PA) a relevé vendredi ses objectifs annuels de marge opérationnelle et de free cash flow, sa stratégie de montée en gamme éclipsant l’impact de son départ de Russie, longtemps son deuxième marché, dans le sillage de la guerre en Ukraine. Au premier semestre, Renault a essuyé une perte nette, part du groupe, de 1,36 milliard d’euros, comprenant une perte de 2,32 milliards d’euros au niveau des activités abandonnées, contre un bénéfice de 354 millions d’euros au premier semestre 2021. Cette perte de 2,32 milliards d’euros est le fait de la charge d’ajustement non cash liée aux cessions des activités industrielles russes annoncées le 16 mai 2022. La marge opérationnelle du groupe est ressortie à 988 millions d’euros, soit 4,7 % du chiffre d’affaires, en amélioration de 556 millions d’euros et 2,6 points. L’Automobile affiche une marge opérationnelle de 420 millions d’euros (2,1 % du chiffre d’affaires de l’Automobile), en progression de 565 millions d’euros (+2,8 points) en dépit d’une baisse de 136 000 véhicules par rapport au premier semestre 2021.

 Vinci

Vinci vient de publier ses résultats pour le premier semestre 2022. Le chiffre d’affaires consolidé du 1er semestre 2022 s’élève à 28,5 milliards d’euros, en hausse de 26 % à structure réelle et de 12 % à structure comparable par rapport à celui du 1er semestre 2021. L’EBITDA s’élève à 4 526 millions d’euros (3 132 millions d’euros au 1er semestre 2021). Nettement supérieur à son niveau de 2019 (3 625 millions d’euros), il représente 15,9 % du chiffre d’affaires (16,7 % en 2019).

📧 Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne

Envoi quotidien par courriel des actualités de l’épargne, les nouvelles offres, les nouveaux placements épargne, les variations de taux d’intérêts, les nouvelles primes, les dates clés à ne pas louper... Les news fiscales et immobilières.

 

Sans publicité, sans spams, sans autre exploitation de votre adresse courriel que celle de vous envoyer ce courriel quotidien. Vous pouvez vous désabonner directement sur chaque envoi, via le lien situé en bas de page du courriel.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Bourse : publication des (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Les actions à suivre : à lire également

Les actions à suivre : Mots-clés relatifs à l'article