Bourse : après une semaine dans le noir, ça repart avec l’or noir !

Bourse © stock.adobe.com
Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse lundi, rebondissant après leur mauvaise semaine et avant l’élection américaine.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Les Bourses européennes repartent de l’avant après une semaine noire

Le vert s’affichait sur toutes les places européennes, avec Paris qui a gagné 2,11%, Francfort 2,01% et Londres 1,39%. "La semaine dernière, le marché a beaucoup pris en compte la situation spécifique de l’Europe. Maintenant, il voit l’économie de manière plus large, et le reste du monde se porte bien", analyse auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance. En Chine, l’activité manufacturière a atteint en octobre son plus haut niveau depuis près de 10 ans, selon un indice indépendant de référence. Celle d’octobre aux Etats-Unis a atteint son plus haut niveau depuis septembre 2018, selon l’indice des directeurs d’achat de l’association ISM publié lundi également. A New-York, les Bourses américaines évoluaient aussi en hausse dans les premiers échanges.

"L’adage dit que les marchés n’évoluent jamais en ligne droite. Ce rebond pourrait donc bien n’être que technique car les économies européennes se préparent à des semaines difficiles" avec les reconfinements prononcés un peu partout, nuance David Madden, analyste de CMC Markets. Surtout, les marchés sont tournés encore plus que d’habitude vers les Etats-Unis, mardi étant le jour du scrutin présidentiel. "Les Bourses espèrent surtout de la visibilité", estime Tangi le Liboux, analystedu courtier Aurel BGC, le risque étant que la proclamation du vainqueur ne se fasse pas dans la foulée du vote.
Les marchés attendent aussi la réunion de la Réserve fédérale américaine jeudi, sans compter les nombreux résultats d’entreprises encore à venir.

Signe dela prudence, les taux d’intérêt de la dette souveraine de l’Allemagne et de la France, vers laquelle se réfugient les investisseurs en cas d’inquiétude, ont diminué lundi.

LE SECTEUR PÉTROLIER GRIMPE

Profitant de la meilleure forme des prix du pétrole, qui se reprenaient en raison d’espoirs sur une limitation de la production, BP a pris 4,37% à 205,20 pence et Royal Dutch Shell 4,67% à 972,40 pence. En France, Total a gagné 4,92% à 27,09 euros.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : après une semaine : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également