Livret A : la révision de la formule de fixation automatique abandonnée car trop sensible

Publié le

Petite révolution pour le livret A : le calcul de son taux ne sera plus issu d’une formule de calcul. Retour d’une politisation à outrance de la fixation du taux du livret A.

Livret A : la révision de la formule de fixation automatique abandonnée car trop sensible

Un projet de décret prévoyant de reverser aux banques 25 milliards d’euros des fonds collectés sur des placements d’épargne réglementée, dont le très populaire livret a, doit être examiné mercredi par le conseil de surveillance de la Caisse des dépôts (CDC), mais la révision de la formule de fixation automatique du taux a été abandonnée, selon Les Echos.

Ce décret, qui pourrait être publié début août, prévoit que sur les 25 milliards reversés, 15 milliards soient puisés dans la collecte du Livret A et du livret de développement durable (ldd) —rémunérés actuellement à 1,75%—* et 10 milliards dans celle du Livret d’épargne populaire (lep), qui bénéficie d’un taux de 2,25%, écrit le quotidien économique.

"Ce montant résulte d’un consensus entre les établissements bancaires qui espéraient récupérer 50 milliards d’euros du Livret A et du LDD et la CDC, qui proposait de ne lâcher du lest que sur les 35 milliards du LEP, dont les dépôts sont mieux rémunérés et donc trop chers pour être recyclés sous forme de prêts" au logement social, aux collectivités locales, etc, écrit le journal sans citer ses sources.

En échange, les banques ont accepté une baisse de dix centimes de leur rémunération à 0,4% des sommes collectées, à l’exception des réseaux qui centralisent plus de 65% de l’épargne réglementée qu’ils collectent, à l’instar de La Poste dont la rémunération sous certaines conditions va grimper de 0,15% à 0,22%.

Mais, point sur lequel toutes les parties ont été "unanimes" : la révision de la formule de fixation automatique du taux du Livret A "jugée trop favorable aux épargnants par les banques comme par la CDC, a été abandonnée".

"Le gouvernement n’a pas osé se saisir d’un sujet aussi sensible alors même que ce taux va baisser début août pour la deuxième fois en six mois", fait valoir le journal.

Le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer a indiqué lundi que le taux du Livret A, actuellement à 1,75%, devrait se situer dans le bas d’une fourchette de 1% à 1,25% "voire un peu plus bas" en application de la formule de fixation ad hoc.

Pour obtenir le taux théorique du Livret A, il faut majorer l’inflation d’un quart de point (0,25%) et arrondir au quart de point le plus proche. Or l’inflation, même si elle est repartie légèrement à la hausse en mai, reste faible à +0,7% sur un an (hors tabac).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Livret A : la révision de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également