Assurance vie : les taux servis des fonds en euros devront baisser (encore et davantage)

Publié le

Vers la fin des fonds euros ? Les épargnants ne sont pas dupes. Avec cette politique de taux négatifs, difficile de concevoir un fonds euros obligataire servant un rendement attractif. Après quelques assureurs, au tour donc de la Banque de France de prévenir les épargnants. Les taux servis sur les fonds euros vont chuter en 2019. Sauf sans doute pour quelques assureurs qui ont anticipé cette politique monétaire, évidemment...
Assurance vie : les taux servis des fonds en euros devront baisser (encore et davantage)
Les taux des fonds euros devront baisser © FranceTransactions.com

Après l’assureur Generali de prévenir ses épargnants clients sur la chute des rendements de ses fonds euros, au tour cette fois-ci de la Banque de France d’avertir les assurés : les rendements des fonds euros traditionnels ne peuvent que s’effondrer. Le rendement négatif des obligations d’Etat, dont la souscription est obligatoire en quote-part suffisante pour des raisons de garantie lors les nouveaux versements, fait chuter le rendement global du portefeuille. Ainsi, Generali avait prévenu, les nouveaux versements sur ses fonds euros seront très fortement limités dès 2020.

Avertissement sans frais sur la chute des taux servis des fonds en euros

C’est assez amusant. Pour la petite histoire, en mars 2016, le HCSF lançait un avertissement du même acabit que la Banque de France ce jour. Les taux servis des fonds euros sont trop élevés et les assureurs ne pourraient plus survivre... Trois ans plus tard, différente cause, mais même effet. Les assureurs ne vont plus pouvoir suivre, à cause de la BCE. En omettant sans doute de dire qu’à ne jamais rien changer, l’on finit par être dépassé.

Évolution du taux moyen des rendements servis des fonds en euros (source données FFA)
© FranceTransactions.com

"Pour l’assurance-vie, les taux servis sur les contrats en cours sont aujourd’hui encore élevés : 1,8% en moyenne. C’est notre devoir de le souligner", a déclaré M. Villeroy de Galhau aux quotidiens régionaux L’Est éclair et L’Union. "Les taux servis devront baisser, pour tenir compte de la diminution des rendements, et permettre aux assureurs de tenir leurs engagements. Mais ces taux resteront positifs", a-t-il ajouté.

"Pour les dépôts à vue des particuliers habituels et des PME, aucune banque française aujourd’hui ne leur applique des taux négatifs. Nous comptons bien que cela demeure ainsi durablement", a aussi dit M. Villeroy de Galhau.

Les fonds en euros obligataires moribonds et les autres...

L’essentiel des fonds euros, les plus largement investis sont des fonds en euros majoritairement investis en lignes obligataires. Ces fonds sont donc confrontés à la chute des rendements de ces dettes, essentiellement d’ États et notamment de la France. Ces fonds euros équipent les contrats d’assurance-vie les plus largement souscrits, ces contrats commercialisés par les banques. Ces fonds euros, déjà moribonds depuis plusieurs années, vont donc continuer de chuter.

La revanche des mutuelles face aux assureurs

Mais il ce constat ne s’applique pas à tous les fonds euros. Les fonds euros immobiliers, certes soumis à conditions de versements, afficheront encore de bons rendements. Mieux encore sans doute, les fonds euros des mutuelles (MIF, Garance, etc.), beaucoup plus réactifs que les fonds euros des assureurs devraient surprendre le marché, et ce dès 2019. Il convient donc de ne pas tout jeter, non les fonds euros ne vont pas disparaître, seuls les plus mauvais et c’est une bonne chose.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance vie : les taux (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également