Coronavirus : multiplication des arnaques financières sur l’OR, le whisky, les SCPI, les faux livrets épargne, les dons, etc.

L’AMF rappelle que les arnaques sont nombreuses en ce moment. La forte volatilité sur les marchés financiers donne de nombreuses idées aux arnaqueurs de tous horizons. Méfiez-vous des promesses de rendements élevés ! Pas de rendement élevé, sans une prise de risque élevée !
Coronavirus : multiplication des arnaques financières sur l'OR, le whisky, les SCPI, les faux livrets épargne, les dons, etc.
Arnaques financières © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le

L’AMF et l’ACPR mettent en garde le public contre les risques d’arnaques dans le contexte de l’épidémie de coronavirus

Il ne s’agit pas uniquement de faux sites de ventes de protections et de sites piégés de suivi de la pandémie covid-19, mais bien d’arnaques financières sur de faux placements ou investissements. Et les arnaqueurs ne manquent pas d’idées. Les arnaques aux placements et autres escroqueries financières ont fait perdre pas moins d’1 milliard d’euros en seulement deux années aux épargnants français.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), dans le cadre de leurs missions respectives de protection de l’épargne et des clients des secteurs de la banque et de l’assurance, appellent le public à la plus grande vigilance face au risque d’escroqueries dans le contexte de l’épidémie de covid‑19 et de repli des marchés financiers.

OR, métaux précieux, grands vins, whiskys, SCPI, faux produits bancaires

Ces offres frauduleuses sont susceptibles de prendre diverses formes, par exemple des propositions de placements présentés comme une valeur refuge au travers de biens tangibles (tels que l’or, les métaux précieux, les grands crus ou whiskys, les investissements immobiliers avec des SCPI, etc.), de faux produits bancaires ou d’assurance cumulant des caractéristiques très attractives (rendement élevé et absence de risque, rapidité de souscription et absence de vérification du profil de l’emprunteur, etc.), d’appels frauduleux aux dons ou encore d’investissements dans des entreprises, cotées en bourse ou non, supposées tirer profit de l’épidémie et voir leur valorisation augmenter.

Le confinement facilite les pièges sur le web

Dans cette période où les Français doivent se confiner à leur domicile et font un usage accru d’Internet, l’AMF et l’ACPR les invitent à redoubler de vigilance face aux campagnes de démarchage téléphonique, aux courriels frauduleux soi-disant adressés par un tiers de confiance (banque, administration, fournisseur d’énergie, etc.) mais aussi aux bannières publicitaires en ligne renvoyant vers des formulaires à remplir. Les escrocs recourent à ces techniques dans le but de collecter des données personnelles (coordonnées téléphoniques, données de carte ou identifiants bancaires, informations sur les placements actuels et le patrimoine, etc.), qui seront ensuite utilisées dans le cadre de fraudes (achats à distance, usurpations d’identité, etc.) ou à des fins de démarchage agressif ou manipulatoire dans le cas d’arnaques financières.

La peur du covid-19 fait prendre de mauvaises décisions

Les deux autorités rappellent que les offres frauduleuses évoluent très vite et utilisent souvent l’actualité. Dans le cadre de leur activité de veille, l’AMF et l’ACPR ont d’ores et déjà constaté que des acteurs peu scrupuleux utilisent des mots-clés liés au virus covid-19 et tiennent des discours commerciaux fallacieux, jouant sur la peur. D’une manière générale, l’AMF et l’ACPR rappellent les précautions à prendre et les règles de vigilance à observer avant tout investissement ou toute souscription :

Ne répondez pas aux appels téléphoniques que vous n’avez pas sollicités.

Obtenez un socle minimal d’informations sur l’organisme ou l’intermédiaire qui vous propose un produit bancaire, d’assurance ou financier (dénomination sociale, pays d’établissement, adresse du siège social, numéro d’immatriculation ou d’agrément, assurance responsabilité civile pour les intermédiaires…) ;

Vérifiez systématiquement que votre interlocuteur est autorisé à proposer ce produit en consultant le site internet de l’ORIAS, organisme chargé de tenir le registre des intermédiaires en assurance ou en banque, le registre des agents financiers agréés REGAFI ainsi que les listes d’organismes d’assurance agréés en France et bénéficiant d’un passeport européen ;

Consultez les listes noires publiées par les autorités sur le site internet Assurance Banque Épargne Info Service (www.abe-infoservice.fr) et vérifiez que le site ou l’entité proposant le service financier n’y figure pas ;

Placements atypiques dans des biens tangibles

Concernant les placements atypiques dans des biens concrets, ils doivent être impérativement enregistrés par l’AMF, consultez la liste blanche des offres enregistrées.

Aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Coronavirus : multiplication : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également