Economie : les 20 propositions de Paris Europlace pour la présidentielle

©stock.adobe.com
L’association Paris Europlace a présenté 20 propositions aux candidats à l’élection présidentielle pour relancer le financement de l’économie. Zoom sur ces mesures...

Publié le , mis à jour le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Economie : les enjeux de la présidentielle

La semaine dernière, l’association Paris Europlace, qui regroupe des grandes entreprises côtées, des PME ou encore des banques et des assureurs, a présenté un "Livre blanc" proposant 20 mesures pour relancer le financement de l’économie française.

Passées inaperçues en raison du drame de Toulouse, ces propositions ont pour but de remettre l’économie au centre du débat pour la présidentielle. Elles tournent autours de cinq axes :

  1. l’orientation de l’épargne vers l’investissement de long terme,
  2. l’accélération du développement de la finance durable,
  3. l’aide au financement des entreprises,
  4. le soutien aux actions européennes et internationales,
  5. la confiance redonner aux banques pour financer l’économie.

"Notre intention est de montrer qu’il n’y a pas d’un côté le monde de la finance et de l’autre le monde de l’économie réelle, mais que les deux sont liés", avait souligné, Gérard Mestrallet, président de l’association lors d’une conférence de presse mardi dernier.

Info Express ! : Les nouvelles régulations sur le crédit risquent de poser problèmes aux PME pour leur refinancement. Une situation que les grandes entreprises pourront contourner grâce aux émissions obligataires.

Economie : l’investissement au cœur des débats

L’association propose notamment de "consolider les encours existants de l’épargne longue, en particulier ceux de l’Assurance-Vie, qui est en France le principal pilier de l’épargne longue, comme de l’épargne salariale et du PEA".

Afin de lutter contre les problèmes de financement des PME, Paris Europlace préconise une amélioration de l’accès de ces entreprises au marché boursier et incite ces dernières à réaliser des groupements et à développer le "capital-investissement [1]".

Le dernier élément que l’association met en avant, est la convergence des régulations européennes et américaines et matière de finance afin d’uniformiser les décisions et mettre sur un pied d’égalité les différentes places boursières.


[1Le capital-investissement consiste à investir dans des sociétés (généralement non cotées) qui ont besoin de capitaux propres.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Economie : les 20 propositions : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également