Immobilier : Paris est-il encore accessible ?

Publié le , mis à jour le

Qui peut encore acquérir un bien dans la capitale ? La baisse des taux de crédit et des transactions rend-elle le marché parisien plus accessible ?
Immobilier : Paris est-il encore accessible ?
©stock.adobe.com

Immobilier : statu quo du marché parisien

Depuis le début de l’année, les taux de crédit affichent une tendance baissière et plus particulièrement en Ile-de-France et dans la capitale où ils sont proches de leur plus bas niveau historique. On pourrait donc penser que le pouvoir d’achat des acquéreurs est en hausse à Paris, mais compte tenu de la conjoncture très difficile, cela n’est pas si simple.

Si sur l’ensemble du pays les prix fléchissent, dans la capitale ils sont toujours à la hausse (+ 7% depuis janvier selon le site MeilleurTaux.com). Les acquéreurs se font donc très rares dans l’attente d’une baisse des prix.

Actuellement acheter un bien à Paris n’est pas à la portée de tous et il vaut mieux avoir les finances et le profil nécessaire pour s’y aventurer.

Malgré une baisse des taux significative en dessous des taux du marché moyens au niveau national (3.89€% sur 20 ans en Ile-de-France contre 3.92 % sur l’ensemble du pays), les acquéreurs potentiels ne se bousculent pas et le marché immobilier parisien stagne.

Le reste du pays est pourtant marqué par un retour de la demande de crédit immobilier dopé par la baisse des taux et des prix au m2. La capitale fait exception, le marché tourne au ralenti depuis le mois de Février.

En janvier les ventes avaient explosé avec 14 000 ventes sur le mois. Les propriétaires s’étaient pressés de vendre pour échapper à la nouvelle fiscalité sur les plus values immobilières.

On assiste depuis à un statu quo qui devrait durer tant que les prix resteront aussi élevés.

Immobilier : Qui sont les acquéreurs parisiens ?

Paris est désormais réservé à une élite, et y obtenir un crédit pour l’achat d’un bien relève du miracle !

Le site MeilleurTaux.com a réalisé une étude mettant en évidence les différences de profils entre les acheteurs parisiens et du reste de la France.

Profil moyen des emprunteurs
France entièreParisIle-de-France
Montant moyen des prêts
167 788€
249 995€
209 121€
Montant moyen des apports
68 890€
175 955€
115 515€
Montant moyen des transactions
253 241€
454 887€
355 875€
Durée moyenne des prêts
18.9 ans
17.7 ans
18.7 ans
Montant moyen des revenus du couple emprunteur
4 986€
8 345€
6 395€
Age moyen de l’emprunteur
36.7 ans
37.5%
37 ans
Part des emprunteurs <35 ans
47.1€
46.2%
45.6%
Part des emprunteurs <30 ans
24.4%
20%
21.5%
part des primo-accédents
68.5%
69.2%
63.5%

Ces chiffres montrent un décalage très important entre les acheteurs parisiens et ceux du reste du territoire. Pour parvenir à acheter dans la capitale, il faut justifier de revenus importants (plus de 8300 pour un couple en moyenne) d’un apport conséquent (2.5 fois plus que la moyenne) et prétendre à une durée d’emprunt plutôt courte.

L’offre et la demande à la baisse et le niveau exorbitant des prix figent le marché parisien. Pour le dénouer, il faut espérer que la baisse des taux de crédit perdure et que la diminution des transactions entraîne une baisse des prix.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : Paris est-il (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également