Immobilier sur Paris : 250 000 € en moyenne pour un 30 mètres carrés !

©stock.adobe.com
Les prix de l’immobilier baissent, mais pas à Paris. Encore une hausse moyenne de 0,2% sur les 3 derniers mois. Le prix moyen du mètre carré est maintenant de 8 410 € selon les chiffres donnés par les notaires.

Publié le

Paris : Prix de vente des logements anciens

Fin juillet 2012, les prix sont toujours dans une phase de résistance, malgré le recul sensible des ventes. Ils n’ont guère évolué que ce soit par rapport à avril 2012, ou par rapport à juillet 2011.

Dans la Capitale, le prix de vente au m² s’établit à 8.410 € en juillet 2012 (+0,2% en 3 mois). Depuis l’automne 2011, ce prix oscille autour de 8.350 €.

Immobilier parisien : la hausse devrait continuer pendant 2 mois, avant un léger recul, puis une stabilisation des prix

D’après les dernières projections des prix calculées par les Notaires de Paris – Ile-de-France sur les avant contrats, les prix de vente à Paris devraient s’inscrire en légère hausse dans les deux prochains mois, pour afficher ensuite un très léger recul, soit un prix à fin septembre à 8.580 euros/m2 et à 8.550 euros/m2 fin octobre. Au-delà de ces variations, modestes au demeurant, c’est bien la stabilisation des prix qui domine.

Immobilier sur Paris : 250 000 € en moyenne pour un 30 mètres carrés !
Immobilier sur Paris : 250 000 € en moyenne pour un 30 mètres carrés ! © Fotolia.com

Pour les appartements anciens, le prix au m² a également stagné en 3 mois en Petite Couronne (-0,3%), ainsi qu’en Grande Couronne (0%).

En un an, les prix au m² ont peu évolué (+1% sur l’ensemble de la région). Ils sont passés de 4.390 € il y a un an à 4.420 € en Petite Couronne, et 3.130 € à 3.110 € en Grande Couronne. Dans l’Essonne et le Val-d’Oise, les prix des appartements anciens ont légèrement baissé en un an (respectivement -1,2% et -1%).

Pour les maisons anciennes, les prix ont conservé leur niveau d’il y a un an (+0,4%) pour s’établir à 311.200 € sur l’ensemble de la région. Une légère hausse des prix des maisons d’avril à juillet 2012 est toutefois enregistrée
(+1,2% en Ile-de-France), notamment en Petite Couronne (+1,8%).

Crédit immobilier : Des taux historiquement bas

Le taux des crédits immobiliers reste au plus bas, du jamais vu depuis la seconde guerre mondiale. Cependant, le marché de l’immobilier n’est pas pour autant dopé, bien au contraire, les volumes des transactions sont en très forte baisse, marquant l’inquiétude des investisseurs face à la crise actuelle. Les incertitudes fiscales liées à la Loi de finances pour 2013 pèsent également lourdement.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier sur Paris : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également