Hausses d’impôts : les français craignent pour leur pouvoir d’achat

Les Français n’ont jamais été aussi inquiets pour leur pouvoir d’achat. Un fait principalement causé par la hausse de la fiscalité...
Hausses d'impôts : les français craignent pour leur pouvoir d'achat
©stock.adobe.com

Publié le

Pouvoir d’achat : un degré d’inquiétude historique

Viavoice-BPCE viennent de faire paraître leur baromètre pour les "Echos" sur le ressenti des Français face à leur pouvoir d’achat. Le constat n’est pas très encourageant. Avec la crainte du chômage, la baisse de leur pouvoir d’achat est l’autre préoccupation majeure des français.

Leurs craintes sont d’ailleurs en augmentation selon le Baromètre Viavoice-BPCE. Ainsi, 57 % des français pensent que leur pouvoir d’achat va baisser dans les trois prochains mois, soit 4% de plus que le mois dernier et 21% de plus qu’au mois de mai.

La confiance des Français après les élections présidentielles s’est rapidement dissipée et les inquiétudes remontent en flèche.

Pouvoir d’achat : les hausses d’impôts préoccupent les Français

Jamais les français n’ont été aussi préoccupés par leur pouvoir d’achat. Les facteurs d’inquiétude sont toutefois différents :

  • l’alimentation conserve la tête des dépenses les plus préoccupantes (44 % des sondés),
  • les hausses d’impôts font une remontée fulgurante. 43 % des sondés se déclarent inquiets concernant la hausse de la fiscalité, alors qu’en mai dernier, seul un quart des Français se disait préoccupé par les impôts.

Le budget 2013 a fait passer au centre des préoccupations les hausses d’impôts avant celles sur l’essence (38 %, -* 3 points). Il faut dire que la liste des hausses d’impôts pour les particuliers de la loi de finances 2013 est conséquente.

« Ces inquiétudes émanent en premier lieu des catégories aisées », déclare François Miquet-Marty, directeur associé de Viavoice.

  • 58 % des cadres placent les impôts en tête de leurs préoccupations.
  • c’est également le cas pour une majorité des commerçants et des chefs d’entreprises (53 %).
  • les employés sont inquiets à 43%
  • 40 % auprès des ouvriers.

Les cadres sont également plus inquiets pour leur pouvoir d’achat dont ils craignent une baisse dans les mois à venir (64 %, contre 54 % pour les employés et ouvriers).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Hausses d'impôts : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également