Epargne salariale : l’AFG juge le déblocage anticipé incohérent et inefficace

©stock.adobe.com
L’annonce du président Hollande permettant le déblocage de la participation aux bénéfices n’a pas été bien accueillie par l’Association française de la gestion financière (AFG), focus ...

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Epargne salariale : la participation déblocable pendant 6 mois jusqu’à 20.000 euros

L’objectif de François Hollande est de "permettre pendant 6 mois de débloquer une épargne pour l’affecter à la consommation".

C’est en ces termes qu’il a justifié lors de son intervention sur France 2 jeudi dernier, sa proposition de débloquer pendant 6 mois et jusqu’à 20.000 euros la participation des salariés aux bénéfices de leur entreprise, alors qu’elle est normalement bloquée pour une période de 5 ans.

L’Association française de la gestion financière (AFG), qui représente des professionnels de la gestion d’actifs en France vient de publier un communiqué dénonçant une mesure surprenante et incohérente avec le discours sur l’épargne salariale tenu par le gouvernement ces derniers mois.

Le saviez-vous ? : Les professionnels représentés par l'AFG gèrent plus de 2.500 milliards d'euros d'actifs dont 95 milliards de fonds communs de placement d'entreprise (FCPE).

Epargne salariale : un déblocage à l’impact limité ?

Pour l’AFG, la mesure s’oppose au développement de l’épargne longue que souhaitait le gouvernement et risque de mettre en péril le financement des entreprises.

L’association rappelle d’ailleurs que 60 % de cette participation aux bénéfices, volontairement épargnée sur les PEE, est investie en actions.

Il faudra donc au moins protéger cette partie de l’épargne qui finance les entreprises.

Selon l’AFG, la mesure risque également d’être inefficace au regard de la dernière mesure de déblocage anticipé de 2005 qui avait eu un impact très limité sur la consommation.

D’après les chiffres de l’Insee, sur les 7,5 milliards d’euros débloqués en 2005, seuls 1,5 milliard auraient été "consommés", le reste ayant été transféré sur des comptes épargne plus liquides.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Epargne salariale : l'AFG : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également