Investissements PME : nouveaux produits pour les particuliers, rendements entre 5 et 10% estimés

L’investissement dans les PME c’est le nerf de la guerre pour le gouvernement. Le PEA-PME, pourtant spécialement dédié à cet objectif, reste un échec cuisant du précédent gouvernement. C’est pourquoi un produit d’investissement long terme, d’un nouveau type, est en cours de préparation auprès des banques. Il devrait sortir début janvier 2018. Investissement long terme, il pourrait servir des rendements élevés, de 5 à 10% annuel selon la député LREM Amélie de Montchalin. Des rendements élevés, mais pas sans risques...
Investissements PME : nouveaux produits pour les particuliers, rendements entre 5 et 10% estimés
©stock.adobe.com

Publié le

PEA-PME : chronique d’une mort annoncée

Le PEA-PME n’a jamais vraiment trouvé son public. Trop "boursier" pour les particuliers lambda, cette pâle copie du PEA, dédiée au financement des PME et des ETI restera sans doute sur le côté de la route tracée par le gouvernement en matière d’aide au financement des entreprises. Plutôt que de miser sur des PME particulières, l’idée serait d’investir sur des fonds gérés par des spécialistes de l’investissement en capital de sociétés. Cela sonne déjà mieux.

Les banques planchent sur un produit d’investissement PME grand public

Proposer un produit d’investissement dans les PME, sans forcément choisir les PME financées, ce serait déjà une bien meilleure approche. Ces fonds d’investissements doivent pouvoir avoir toute latitude pour obtenir un rendement attractif. Le hic étant évidemment que le grand public est averse aux prises de risques sur le capital. Une couverture financière est donc à imaginer également afin d’éviter des déconvenues trop importantes.

Lancement dès janvier 2018 ?

D’après les informations transmises par BFM, ces produits d’un nouveau genre sont en cours de conception auprès des banques, mais pourraient voir le jour dès le début de l’année 2018. Le souci des concepteurs reste l’exposition aux risques financiers. Fournir un produit d’investissement grand public doit nécessairement présenter des risques limités.

De son côté, la député LREM Amélie de Montchalin projette d’ores et déjà des niveaux de rendements attractifs (entre 5 et 10% !), supérieurs à ceux des SCPI, histoire évidemment de faire revenir les capitaux à l’endroit où ils sont sensés aller, dans le financement des entreprises.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Investissements PME : nouveaux : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également