Inflation : rebond de +0.50% en août 2018, +2.30% en variation annuelle

Publié le

L’inflation en rythme annuel reste stable à +2.30%. Sur le mois d’août, l’inflation en rythme mensuel a, quant à elle, grimpé de +0.50%. En cause, la hausse des prix de l’alimentation.

En août 2018, les prix à la consommation augmentent de 0,5 % sur un mois et de 2,3 % sur un an

Evolution de l’inflation en rythme annuel
Evolution de l’inflation en rythme annuel © FranceTransactions.com (source données INSEE)

En août 2018, l’indice des prix à la consommation (IPC) rebondit à + 0,5 % sur un mois, après un léger repli en juillet. Ce rebond provient d’une hausse saisonnière des prix des produits manufacturés (+1,1% après −2,8 %) après les soldes d’été sur le territoire métropolitain. De plus, les prix des produits alimentaires accélèrent (+0,3 % après +0,1 %) dans le sillage de ceux des produits alimentaires hors produits frais. En revanche, les prix des services ralentissent nettement (+0,3 % après +1,1 %) en lien avec le repli saisonnier des prix des transports aériens, et le recul des prix des services de communication.

Accélération des prix de l’alimentation sur un an

En août 2018, les prix de l’alimentation sont en hausse de +2,2 % sur un an, après +1,9 % le mois précédent. Les prix des produits frais augmentent davantage (+6,9 % sur un an après +6,4%) du fait d’un net rebond des prix des pommes de terre, alors que ceux des légumes frais (+9,8 % après +10,1 %) et des fruits frais (+7,4% après +8,0 %) ralentissent sur un an. Hors produits frais, les prix de l’alimentation accélèrent à +1,4 %, hausse la plus élevée depuis décembre 2012, du fait du dynamisme des prix des boissons (alcoolisées comme non alcoolisées).

Impact sur les rendements réels de l’épargne

La situation reste inchangée au mois précédent. L’épargne de précaution des épargnants, placée sur le livret A, sert un rendement réel négatif. Avec ce retour de l’inflation et le blocage politique de son taux jusqu’en 2020 à 0.75%, les épargnants seraient bien avisés d’étudier d’autres solutions pour placer leurs liquidités. Des offres promotionnelles, trop éphémères, de taux boostés permettent de palier cette période défavorable en bénéficiant d’un taux net réel supérieur à celui du livret A, mais restant tout de même négatif au final... Toujours mieux que rien. En revanche, envisager de s’exposer aux risques financiers afin de chercher un meilleur rendement, reste, pour son épargne de précaution, d’une stupidité ultime.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Inflation : rebond de +0.50% : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également