Niveau d’endettement des ménages français : la Banque de France juge le risque élevé

Publié le

Ce n’est pas la première institution à tirer le signal d’alarme. Le HCSF l’avait déjà fait la semaine dernière. A l’inverse des autres pays de la zone euro, les Français continuent de s’endetter largement. L’endettement progresse rapidement depuis 2016, à contre-pied du contexte économique. La faiblesse artificielle des taux d’intérêts en France, un risque de double-lame...

Endettement : un risque direct limité pour les ménages, mais pas pour l’économie

En empruntant très largement à taux fixes, les ménages français ne risquent rien face à une hausse de taux d’intérêt. Du moins directement, au sens financier. La hausse des taux d’intérêt va cependant, mécaniquement, donner un coup d’arrêt à la consommation, ainsi qu’au marché de l’immobilier. Indirectement, l’économie devrait donc ralentir nettement.

Comparatif de croissance en % du marché des crédits
Comparatif de croissance en % du marché des crédits © Banque de France

Risques liés à l’assouplissement des conditions d’octroi de crédits

Les banques françaises sont tentées de faciliter l’octroi de crédits immobiliers, la demande étant en baisse. Le souci étant que le marché de l’immobilier affiche des prix totalement irrationnels. Les acheteurs profitent donc de conditions de financement attractives, mais pour acheter des biens trop chers. La perte financière à terme est donc une bombe à retardement. La hausse des taux d’intérêt devrait faire fléchir le marché de l’immobilier.

Explosion des crédits à la consommation

Le marché de l’automobile, en grande forme en France, repose essentiellement sur les nouvelles conditions de financement à la mode : le leasing avec un mode de financement à crédit. Cette mode de consommation conduit les Français à détenir le record en Europe d’endettement sur les crédits à la consommation. Ces derniers sont les premiers signes de difficultés financières. Aux USA, le défaut de remboursement des crédits auto avoisine les 10%, signe de la fragilité financière des plus modestes.

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 05/08/2018
Durées de créditTaux maxi. Taux moyens Taux mini.
7 ans2,00 %0,95 %0,53 %
10 ans2,00 %1,15 %0,70 %
15 ans2,20 %1,40 %0,96 %
20 ans2,70 %1,65 %1,12 %
25 ans3,05 %1,85 %1,35 %
30 ans3,45 %2,50 %1,70 %
(*) Mise à jour effectuée le 05/08/2018 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Niveau d'endettement (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également