Crédit immobilier : le remboursement anticipé

Publié le

Vous venez de toucher une forte somme d’argent (héritage, plus-values de revente immobilière, primes de licenciement...) et vous désirez éponger vos dettes. Voici quand et comment s’y prendre ?
Crédit immobilier : le remboursement anticipé
©stock.adobe.com

Crédit immobilier : le remboursement anticipé

A tout moment, vous avez le droit d’effectuer un remboursement anticipé total ou partiel sur vos crédits.

Néanmoins certains contrats prévoient une clause interdisant les remboursements inférieurs à 10% du montant initial du prêt, à moins que ça ne soit pour le solder.

Remboursement anticipé de crédit : montant et exonération de pénalités

De plus en plus de crédits ne prévoient pas de pénalités en cas de remboursement anticipé. Lors de la souscription d’un crédit il est impératif de s’assurer qu’aucune pénalité ne sera demandée pour tout remboursement, partiel ou total. Si rien n’est mentionné dans les conditions générales de votre contrat, la banque ne pourra vous réclamer d’indemnités.

Lorsque vous envisagez un remboursement anticipé, afin de réduire votre endettement ou faire racheter votre crédit, il est indispensable de connaître le montant éventuel des pénalités. Ce montant va influencer directement votre choix de remboursement.

La plupart des établissements appliquent le maximum autorisées par la loi. Par conséquent, l’équivalent d’un semestre d’intérêts dans la limite de 3 % du capital restant dû.

Depuis 1999, les banques doivent cependant exonérer leurs clients de toutes pénalités de remboursement anticipé dans les cas suivant :

  • la vente du logement suite à une mutation professionnelle de l’un des deux conjoints,
  • le décès de l’un des deux conjoints,
  • l’arrêt forcé de l’emploi de l’un des deux conjoints (invalidité, licenciement ...)

Remboursement anticipé : choisir le bon moment

Effectuer un remboursement anticipé est rassurant mais ne vous précipitez pas. Il faut au préalable réaliser un bilan de votre situation financière :

  • conserver une épargne de précaution : Rembourser à tout prix un crédit sans conserver de trésorerie est une démarche risquée.

- rembourser en priorité les crédits les plus coûteux : si vous avez des crédits à la consommation à taux élevés ; il doivent être remboursés en priorité.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit immobilier : le (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également