Crédit relais : fonctionnement et inconvénients

Publié le

Le crédit relais est fréquemment utilisé pour permettre l’achat d’un nouveau bien immobilier dans l’attente de la revente de son logement actuel. Un crédit bien utile mais non sans risques si l’on ne parvient pas à revendre son logement à temps...

Immobilier : le crédit relais

Vous avez trouvé la maison de vos rêves, vous avez prévu de la financer avec l’aide de la revente de votre logement actuel.

Le problème est qu’il n’est toujours pas vendu ! Heureusement il existe une solution : le crédit relais.

Il s’agit d’un crédit à court terme, permettant de faire le relais entre le financement d’un achat et la vente d’un bien immobilier.

Mais attention, la souscription d’un crédit relais n’est pas sans risques ! Aussi, pour en éviter les pièges, il est important de se poser les bonnes questions avant d’y souscrire.

Crédit relais : quel montant et à quel taux ?

Concernant les prêts relais, il est rare que les banques prêtent la totalité du prix estimé du bien à vendre. En moyenne, vous pourrez prétendre à un crédit représentant 60 à 80% de la valeur de votre bien actuel.

Les taux appliqués différent grandement d’une banque à l’autre, il est donc important de faire jouer la concurrence.

Crédit relais : comment se déroule le remboursement du prêt ?

Contrairement au crédit classique qui est remboursé par le biais d’échéances régulières, le montant emprunté en crédit relais se rembourse en une seule fois a l ’issue de la vente du logement ou a défaut à l’échéance.

Seuls les intérêts et assurances sont remboursés mensuellement au cours du prêts.

Vous pouvez choisir de ne payer les intérêts qu’au terme du contrat (franchise partielle), mais attention si vous peinez a vendre et que le prêt s’éternise la facture risque d’être salée à l’échéance.

Crédit relais : la durée du prêt suffira-t-elle à vendre le bien ?

La durée d’un prêt relais est courte, six mois à un an, il est possible de la renouveler une fois.

Mais attention 2 ans peuvent passer très vite, de nombreux ménages souhaitant vendre un bien immobilier l’ont constaté à leur dépend ces dernières années.

En effet, si certains logements bien situés et correctement estimés sont assez vite vendus, pour d’autres situés en zone rurale et surévalués cela peut prendre beaucoup plus de temps.

Si au terme du crédit, votre bien est toujours en vente, la banque sera en droit de vous réclamer le remboursement.

Crédit relais : que se passera-t-il si je ne peux pas rembourser au terme du prêt ?

Si a la fin du crédit relais vous êtes dans l’impossibilité de le rembourser, il faudra demander une prolongation.

Une loi de mars 2009, oblige les banques à n’appliquer aucune pénalité aux clients dont la durée initiale du prêt relais serait allongée ou des échéances de ce même prêt reportées pour faciliter le dénouement d’une opération d’achat revente.

Si vous avez déjà prolongé votre prêt et que votre banque refuse un nouveau report, vous pouvez faire racheter votre crédit relais auprès d’un autre établissement.

Dans tout les cas, la vente du bien deviendra une urgence et il faudra peut-être baisser le prix du logement, le mettre en location, voire dans le pire des scénarios revendre également le nouveau bien acquis.

Crédit relais : quelles précautions prendre ?

Avant de souscrire un prêt relais, il faut garder à l’esprit que c’est un prêt à court terme. La priorité est une vente du logement rapide, plus vite vous vendez moins le prêt relais vous coûtera cher.

Attention donc, à ne pas surestimer le prix de votre logement ! A vouloir vendre au prix fort vous pourriez être perdant. Si malgré les visites, vous n’avez pas de propositions d’achat n’attendez pas trop longtemps pour réviser votre prix.

Auprès de certains établissements, le crédit relais peut être associé au prêt principal (crédit relais adossé). Il finance la différence entre la vente de votre ancien logement et l’achat du nouveau. Lors de la vente, la somme s’impute sur la nouvelle acquisition sous forme de remboursement anticipé d’une partie du crédit, sans pénalités. Le [a[taux d’intérêt]a] est celui d’un prêt immobilier classique.

Cette formule est plus souple qu’un crédit-relais classique, car elle n’impose pas de date butoir à la revente logement.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit relais : fonctionnement : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)