Immobilier : Comment bénéficier de crédits d’impôts pour ses travaux ?

©stock.adobe.com
Lorsque l’on est propriétaire, il est souvent nécessaire d’effectuer des travaux. Une opération qui permet d’augmenter le confort de l’habitation ainsi que sa valeur à la revente, en contrepartie d’un coût certains. Heureusement il existe en France des crédits d’impôts qui permettent de réduire la note selon les équipements choisis ...

Publié le , mis à jour le

Immobilier : crédit d’impôt développement durable

Mis en place en 2005 le crédit d’impôt développement durable (CIDD) à été revu à la baisse suite aux lois de rigueur budgétaire mais offre toujours un intérêt financier et fiscal pour les propriétaires.

Le principe est simple, une partie du coût de revient des travaux éligibles au dispositif CIDD est remboursée au propriétaire soit par réduction d’impôts, soit par chèque du trésor public, dans le cas ou celle-ci n’est pas imposable.

Immobilier : les travaux éligible au CIDD

En toute logique, les travaux éligibles au CIDD doivent améliorés l’habitat tout en respectant des normes environnementales écologiques. Ainsi, les taux de réduction d’impôts varient de 10 à 32 % selon les projets envisagés :

Travaux éligibles au CIDD
Travaux Taux de réduction
Chaudière à condensation
10%
Matériaux d’isolation des parois vitrées
10%
Panneaux photovoltaïques
11%
Matériaux d’isolation des parois opaques
15%
Equipements de récupération et de traitement des eaux pluviales
15%
Appareils de régulation de chauffage
15%
Pompes à chaleur air-eau
15%
Chaudières ou poêles à bois ou autres biomasses
15%
Chaudières de micro cogénération gaz
17%
Remplacement chaudière ou poêle à bois
26%
Pompes à chaleur géothermiques et pose échangeur souterrain
26%
Chauffe-eau thermodynamique
26%
Equipements utilisant une source d’énergie renouvelable ou des pompes à chaleur
32%
Diagnostic de performance énergétique(DPE)
32%
A noter, le diagnostic de performance énergétique ne bénéficie pas de réduction d’impôt s’il est réalisé dans le cadre d’une vente ou d’une location. Deux cas dans lesquels le diagnostic est obligatoire.

Une majoration de 8% (voire 10 %) sur le taux accordé est appliquée en cas de réalisation simultanée de plusieurs travaux éligibles au CIDD. La majoration s’applique au montant de la dépense finale dans la limite d’un plafond de dépenses sur 5 ans :

  • 8.000 € pour un célibataire,
  • 16.000 € pour un couple marié ou pacsé à imposition conjointe,
  • 8.000 € par logement pour le propriétaire d’un bien locatif.
Attention, un plafond de dépense est appliqué pour certains travaux, comme l’isolation par exemple (150€ TTC/m² de paroi isolée par l’extérieur et à 100 euros TTC/m² de paroi isolée par l’intérieur).

Immobilier : comment bénéficier du crédit d’impôt développement durable ?

© Fotolia.com

Le crédit d’impôt développement durable est accordé aux propriétaires et locataires de leur résidence principale ou au propriétaires mettant leur bien en location à condition de le louer à titre de résidence principale du locataire pendant au moins cinq ans (à partir de la date de réalisation et de paiement des travaux si le logement est déjà occupé, soit à partir de la date de mise en location).

Les équipements, matériaux ou appareils doivent être fournis et installés par la même entreprise. Il est donc primordial de vérifier scrupuleusement les caractéristiques imposées par la réglementation, ainsi que les garanties de conformités des equipements fournis par l’entreprise choisie.

Enfin, pour bénéficier de votre réduction d’impôts, vous devrez fournir au fisc une facture ou une attestation du promoteur ou du constructeur pour les logements neufs (soyez vigilant que toutes les normes et critères techniques soient clairement stipulés sur les documents).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : Comment bénéficie : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également