Palmarès des SCPI, rendements 2017

Publié le

Le placement préféré des épargnants acceptant une exposition aux risques financiers ? Ce sont les SCPI ! Avec pas moins de 6 milliards d’euros collectés sur les SCPI l’an passé, dont près de la moitié de la collecte nette s’effectue via les contrats d’assurance-vie, les SCPI ont le vent en poupe. Un rendement brut attractif, pour une prise de risque mesurée, tant que le marché de l’immobilier reste porteur. 2017 aura été encore une belle année pour les SCPI malgré une baisse inexorable du rendement moyen. De belles pépites sortent tout de même du lot, en servant des rendements bruts au-delà des 6%.

SCPI : la moyenne des rendements est en baisse à 4.43%

SCPI moyenne rendements

Le rendement des investissements immobiliers, et notamment des SCPI, s’étiole d’années en années. Les gestionnaires de SCPI sont maintenant tenus d’aller chercher plus de rendements hors de nos frontières, une tendance persistante depuis quelques années déjà. Ainsi, l’Allemagne, mais également l’Irlande, l’Italie ou encore les Pays-Bas sont devenus les terrains de chasse préférés des gestionnaires en recherche d’investissements. Le marché français de l’immobilier est sur-évalué, les prix sont trop élevés, de l’ordre de 30% selon les autorités de surveillance, le rendement est donc forcément à la peine. Néanmoins, compte-tenu du risque mesuré qu’estiment prendre les investisseurs sur ce type de placement, le ratio rendement/risque reste imbattable.

SCPI, derniers rendements publiés
TOP
/
TDVM
SCPI Nature SCPI Gestionnaire SCPI TDVM (*)
2017
TDVM (*)
2016
Variation 2017/2016 Variation prix part
en 2017
Rendement total (*)
2017
Eligibilité Assurance-Vie
(*) : Performances brutes de frais de gestion (selon leur mode de détention, des frais supplémentaires pouvant être appliqués dans le cadre de détention en unités de compte via des contrats d'assurance-vie, brutes de fiscalité et bruts des prélevements sociaux, pour des titres en détention via un compte-titres (en nominatif pur ou via un compte-titres personnel). Informations fournies à titre indicatif uniquement.

Liste non exhaustive des offres de marché. Informations publiées à titre indicatif uniquement.

SCPI : limiter en partie sa prise de risques est possible

Les investisseurs souhaitant se prémunir de tout risque de non liquidité des parts de SCPI à la revente, en cas de retournement du marché de l’immobilier par exemple, auront la bonne idée d’investir en SCPI via des unités de compte de contrats d’assurance-vie. C’est ainsi l’assureur qui prend ce risque, c’est son métier. Le rendement sera moindre qu’en détention en direct, le prix de l’assurance en quelque sorte.

Attention, comme tout placement dans l'immobilier, les SCPI sont des placements à risques de perte de capital.
  • Risque de perte en capital : le prix des parts de SCPI peut varier à la hausse, comme à la baisse. La valorisation des parts de SCPI dépend des conditions du marché de l'immobilier, sans tenir compte de la qualité intrinsèque des biens détenus.
  • Risque de rendement : aucun rendement n'est garanti. Une SCPI peut ne pas servir le moindre rendement. Les performances passées ne préjugent strcitement en rien des performances à venir.
  • Risque d'illiquidité : En achetant des parts de SCPI en direct, vous n'êtes pas certain de pouvoir les revendre. Les cessions peuvent être organisées par le gestionnaire, mais restent de gré à gré. En cas de retournement du marché de l'immobilier, vous ne pourrez probablement pas revendre vos parts (hormis investissement via un contrat d'assurance-vie, l'assureur prenant à sa charge ce risque d'illiquité).
  • Risque de crédit : le financement de parts de SCPI à crédit représente une prise de risque importante, fortement déconseillée aux investisseurs n'ayant pas le capital nécessaire pour solder le crédit à tout moment.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Palmarès des SCPI, rendements : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également