Assurance-vie : Frais/impôts que reste-il de votre épargne ?

Publié le , mis à jour le

Assurance-vie : Lorsque l’on souscrit un contrat d’assurance-vie , c’est dans le but de se constituer une épargne pour sécuriser ses vieux jours ou pour financer un projet à long terme.
Pour que ce placement soit vraiment intéressant, il est primordial de choisir le bon contrat et de respecter les règles fiscales en vigueur...

Assurance-vie : Attention aux frais !

Les frais appliqués en assurance-vie sont très variables en fonction des contrats. Il est donc primordial de bien comparer les offres avant toute souscription. Là ou certains contrats d’assurance-vie ponctionnent les versements à plus de 4%, des contrats en ligne n’en appliquent aucuns ! Les conséquences directes sur le capital sont bien évidement très importantes, surtout l’année du versement.

Frais assurance-vie
Types de frais Niveau de frais
Frais sur versementde 0 à 5% des versements effectués
Frais de gestionfonds euros:0.60% / 0.90% sur le montant des unités de compte en moyenne
Frais d’arbitragede 0 à 1% du montant arbitré +somme forfaitaire : 30 € max
Exemple de 2 contrats d’assurance-vie souscrit au 1er Janvier 2011 sur un fonds euros garantis à 3.75% net de frais de gestion. Bilan à la fin de la première année. Le rendement du fonds en euros de ces deux contrats est identique.
Assurance-vie 2011
{{}}Contrat AContrat B
Dépôt initial
1 000 €
1 000 €
Versement mensuel
200 €
200 €
Frais sur versements
4%
0%
Total des versements effectués
3 200 €
3 200 €
Total intérêts
51.65 €
53.80€
Total des frais
128 €
0 €
Capital
3 123.65 €
3 253.80 €
Gains
-76.35 €
53.80€

Contrairement au contrat A, avec le contrat d’assurance-vie sans frais sur les versements, votre capital est valorisé dès la première année.
Il paraît incroyable qu’en plaçant sur un support sans risque de perte de capital, la seule existence des frais conduise à une perte de plus de 70 €, c’est pourtant bien le cas...

Infos plus :

Assurance-vie : Une imposition dégressive au fil des années

L’imposition des plus-values des contrats d’assurance-vie est liée à l’âge du contrat :

Assurance-vie
Age du contrat Imposition des plus-values prélèvements sociaux
-* de 4 ansPFL de 35 % ou imposition sur le revenu
12.3%
Entre 4 et 8 ansPFL de 15 % ou imposition sur le revenu
12.3%
+ de 8 ansPFL de 7,5 % donnant droit à un avoir fiscal de même montant dans la limite de 4.600 € (ou 9.200 € pour un couple) ou imposition sur le revenu : intégration dans le revenu imposable après abattement de 4.600 € (ou 9.200 € pour un couple)
12.3%

Conserver son contrat d’assurance-vie jusqu’à son terme est fiscalement intéressant. ce placement est donc à privilégier uniquement pour une épargne à long terme.

Assurance-vie : Prendre date au plus tôt, une astuce pour gagner plus !

Prendre date au plus tôt ! En effet, même si vous n’avez pas encore l’épargne suffisante pour effectuer un placement conséquent, il est primordial d’ouvrir son contrat d’assurance-vie au plus tôt, quitte à placer le strict minimum lors de son ouverture. En effet, après 8 années, votre contrat sera alors arrivé à maturité au niveau de sa fiscalité, libre à vous alors de l’utiliser pour des placements, même de court-terme, tout en bénéficiant d’une fiscalité attractive.

Assurance-vie : Un contrat peut vous éviter un crédit !

Pour éviter la rupture du contrat avant échéance en cas d’un besoin de trésorerie imprévu, évitez d’investir tout votre effort d’épargne sur votre contrat d’assurance-vie. Conserver parallèlement, une épargne de sécurité sur un livret épargne par exemple. Ou alors, faite une demande d’avance sur contrat d’assurance-vie, démarche qui dans certains cas est plus intéressante q’un crédit.

Infos plus :

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance-vie : Frais/impôts : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également