Retraite au soleil en Grèce : le nouveau paradis fiscal pour les retraités français ?

Retraite au soleil en Grèce : le nouveau paradis fiscal pour les retraités français ? © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Après le Portugal, l’Italie, au tour de la Grèce de faire les yeux doux aux retraités français. Afin d’attirer les retraités aisés, la Grèce propose depuis juillet 2020, un dispositif fiscal spécifique pour les retraités, une imposition à seulement 7% portant sur tous les revenus issus du pays d’origine (offshores). Encore plus avantageux que le Portugal dont les règles fiscales ont récemment changé.

Publié le

Les retraités en France matraqués par la fiscalité

Malgré toutes les critiques envers notre système de retraite, les Français possèdent un niveau de retraite moyen à la retraite parmi les plus élevés des pays de l’OCDE, juste derrière celui des Luxembourgeois. En France, les retraités gagnent 103,2% du revenu moyen français. La pension moyenne est de 1.504 euros bruts en droit direct et de 1.655 euros bruts au total, avec la pension de réversion. Mais les retraités aisés, cible de ces dispositifs d’incitation fiscale de la part de pays ensoleillés, sont largement maltraités par la fiscalité française, l’une des plus forte en Europe. La CSG portant sur les pensions de retraite étant devenu un sujet cauchemardesque. Dès lors que le taux marginal d’imposition de 30% est atteint, il est attractif fiscalement de s’intéresser aux dispositifs fiscaux avantageux proposés par le Portugal, l’Italie ou encore la Grèce.

Portugal, Italie et maintenant la Grèce

Pour ces pays ensoleillés, l’idée est de faire venir vivre ces retraités, à haut niveau de revenus (toute proportion gardée, tout est relatif) dans leurs pays. Si le dispositif fiscal est avantageux, ces retraités sont de nouveaux consommateurs locaux. Par ailleurs, les dispositifs fiscaux peuvent évoluer dans le temps, et une fois sur place, il sera plus délicat de repartir dans la grisaille du pays d’origine. Ce changement de pays de résidence ne doit pas être uniquement du à des raisons fiscales, mais également à un choix de vie. Si le Portugal a séduit plusieurs milliers de retraités français, avec une franchise d’impôt, désormais ramenée à une fiscalité bornée à 10% sur les pensions, l’Italie, de son côté propose également une carotte fiscale (7%), mais l’avantage fiscal proposé porte sur une durée moindre et impose davantage de contraintes. La Grèce, dont le niveau de vie est bien plus favorable aux Français, le SMIC grec étant de seulement 783€ par mois (vs 1.231€ nets en France).

Taverne typique grecque, à la Petite Venise, Mykonos (Grèce)
Taverne typique grecque, à la Petite Venise, Mykonos (Grèce) © stock.adobe.com

Grèce : fiscalité limitée à 7% pendant 15 ans

La Grèce a voté fin juillet 2020 une nouvelle loi (4714/31.7.2020) proposant un dispositif fiscal à taux réduit pour les retraités étrangers. Le taux d’imposition est de 7% seulement. Mais attention, il ne porte que sur les revenus venant hors de Grèce. Typiquement, les pensions de retraites versées depuis la France par exemple.

🌞 Retraite au Soleil : Taux d’imposition des pensions de retraite françaises

Fiscalité portant sur les retraites

Il faut évidemment devenir résident fiscal du pays considéré afin de bénéficier de ce taux réduit. Des conditions s’appliquent pour pouvoir en bénéficier, notamment, ne pas avoir été résident fiscal dans ce pays précédemment.

Pays ensoleilléTaux de fiscalité applicables aux pensions des retraités françaisApplicable depuisDurée/Conditions
Portugal
0%
2013Taux applicable pendant 10 ans seulement. Taux portant uniquement sur les pensions de retraite directes. Dispositif supprimé à compter de mars 2021.
Portugal
10%
Mars 2021Tous les revenus assimilés aux pensions bénéficient du taux spécial réduit de 10% (et pas seulement les pensions directes).
Italie
7%
2019Selon la convention fiscale avec l’Italie, les pensions de la CNAV restent imposées en France. ce taux s’applique à tous les autres revenus issus de France. Taux applicable pendant 10 ans seulement. Le lieu de résidence doit être une ville de moins de 20.000 habitants, dans une de ces 8 régions : Sicile, Calabre, Sardaigne, Campanie, Basilicate, Abruzzes, Pouilles et Molise.
Grèce
7%
Juillet 2020Taux applicable pendant 15 ans seulement

Afin de bénéficier de cette imposition favorable, il faut évidemment que le pays d’origine ait signé une convention fiscale avec la Grèce. C’est bien le cas de la France. Par ailleurs, il faut nécessairement que le retraité effectue son changement de résidence fiscale afin de subir la fiscalité grecque sur l’ensemble de ses revenus (mais seuls les revenus offshores seront soumis au taux réduit). Et enfin, il ne faut évidemment pas avoir été résident fiscal grecque durant 5 des 6 dernières années. Si vous êtes déjà résident grec, il vous faudra vous faire une raison.

Seulement 7% pendant 15 ans : les retraités paieront en Grèce un impôt annuel sur tous leurs revenus étrangers à hauteur de 7% uniquement durant 15 ans. Sont ainsi concernés, non seulement les pensions mais également les revenus étrangers provenant d’investissements ou autres. La taxe devra être acquittée avant la fin du mois de juillet pour l’année fiscale antérieure et la demande soumise avant le 31 mars pour l’année fiscale courante et précédente. Ainsi, le contribuable qui arrive en Grèce en 2021 aura jusqu’au 31 mars 2022 pour s’annoncer à la fois pour 2021 et 2022. Les dispositions de la loi sont rétroactives au 1er janvier 2020. Ainsi, exceptionnellement pour cette année, les demandes peuvent être déposées jusqu’au 30 septembre.

S’agissant des retraités qui ont pris la résidence en Grèce en 2019, ils peuvent exceptionnellement remettre leur déclaration fiscale jusqu’au 31 octobre prochain et demander l’application de ce régime spécial pour l’année fiscale 2019.

Aucun autre impôt n’est perçu sur les revenus de source étrangère. La taxe de 7% est ainsi libératoire. Aussi, ce régime spécifique n’affecte pas la validité et l’application des conventions de double imposition conclues avec la Grèce. Le contribuable pourra alors déduire des 7% les impôts éventuellement perçus à l’étranger à la source jusqu’au concurrence du montant de l’impôt grec.

Succession & donation ?

Le retraité étranger, nouveau résident fiscal grec, ne sera pas exonéré des droits de succession ou de donation. Aucun accord n’étant établi entre la France et la Grèce sur ce point. Il en est de même avec le Portugal.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Retraite au soleil en Grèce : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

6 commentaires

Sur le même sujet

A lire également